Les Cavaliers du destin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Cavaliers du destin
Description de cette image, également commentée ci-après
Scène avec John Wayne
Titre original Riders of Destiny
Réalisation Robert N. Bradbury
Scénario Robert N. Bradbury
Acteurs principaux
Sociétés de production Lone Star
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Durée 53 minutes
Sortie 1933

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Riders of Destiny

Les Cavaliers du destin (Riders of Destiny) est un western musical américain réalisé par Robert N. Bradbury sorti en 1933, où John Wayne, doublé, joue un cowboy chantant.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Kincaid contrôle tous les points d'eau de la région, excepté le puits de Charlie Denton et sa fille Fay. Il veut faire payer des taxes aux paysans pour utiliser les réserves aquifères qu'il possède. Mais ces derniers refusent tous de céder à ses exigences, et ils envoient une demande d'aide au gouvernement à Washington.

L'agent spécial Sandy Saunders est envoyé sur place. Tout en gardant son identité secrète, il fait la connaissance de Fay Denton et de son père qui lui expliquent la situation. Après avoir tué un des hommes de Kincaid l'ayant provoqué en duel, Sandy feint auprès du bandit vouloir passer dans son camp. Kincaid tombe dans le piège et accepte. Sandy le convainc alors de dynamiter le puits des Denton afin de détruire cette source d'eau. Mais le résultat de l'explosion est de faire ressurgir un ancien cours d'eau sur les terres des Denton, qui par la même occasion assèche celles de Kincaid.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Les Cavaliers du destin est le premier des 16 films tournés en 3 ans par John Wayne pour Monogram.
  • En août 1933, au début du tournage, les cow-boy chantant ayant un potentiel commercial non négligeable, le producteur Paul Malvern entend bien faire chanter sa nouvelle recrue du moment, un certain John Wayne. On lui acheta donc une guitare et une rengaine à 25 dollars

Devant son piètre talent lyrique ce devait être Bob Steele qui devait chanter caché derrière la caméra. Le stratagème ne réussit pas. Wayne mal à l’aise, devient catastrophique et le synchronisme des deux voix ne fonctionne pas… En définitive, les séquences seront postsynchronisées en studio par le chanteur Smith Ballew. Quelques mois plus tar, une séquence restée en salle de montage sera réutlisée pour L'Homme de l'Utah.

  • Le film a été exploité sous 4 autres titres français différents : Le chevalier du destin, Le cheval du destin, Le puit du destin et Le puit maudit.
  • Le tournage dura 5 jours …un record[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fascicule DVD Atlas, John Wayne N°18, pages 4 et 5

Liens externes[modifier | modifier le code]