Les Amants de Francfort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Amants de Francfort
Image illustrative de l’article Les Amants de Francfort

Auteur Michel Quint
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Héloïse d'Ormesson
Date de parution
Chronologie

Les amants de Francfort est un roman de l'écrivain Michel Quint paru en 2011.

Présentation[modifier | modifier le code]

Histoire à rebondissements qui nous plonge d'abord dans l'Allemagne des années 70, celle de la Fraction Armée rouge à laquelle viendra aussi se mêler quelques nazis, jamais en mal de renaissance.

Florent Vallin directeur des éditions En Colère, participe pour la première fois à la foire du livre de Francfort en 2009, la Buchmesse, cette maison qu'il a créée grâce à l'héritage de son père, assassiné par l'extrême gauche allemande. Il y fait la connaissance de gens assez bizarres, ce Sandor, écrivain raté toujours en veine d'histoires vraies ou fausses, Fitz, un agent littéraire d'une grande maison d'édition, pipelette incorrigible, et la somptueuse Lena Vogelsang dont il tombe vite amoureux.

Ils ont une courte liaison pendant leur séjour à Francfort où il se passe des choses pour le moins curieuses : dans leur hôtel, un couple Ilse et Hermann est assassiné, couple peu sympathique qui semblent proches du monde des néo-nazis... n'empêche que Lena et Sandor seront un moment suspectés. Quand Florent rentre à Paris, il apprend que sa femme Clémence Debaisieux est atteinte d'une tumeur au cerveau. À l'occasion de recherches généalogiques, il apprend aussi que le grand-père Louis Debaisieux, dont on dit qu'il a été déporté pendant la guerre, a été volontaire pour le STO, travaillant dans une ferme en Bavière. Tout se complique quand Florent verra resurgir les fantômes du passé...

Résumé et contenu[modifier | modifier le code]

Informations complémentaires[modifier | modifier le code]

Bibliographie

Liens externes