Leroy Barnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Leroy Barnes
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 78 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine

Leroy Nicholas « Nicky » Barnes (né le à New York et mort en 2012) est un ancien baron de la drogue new yorkais et un des chefs mafieux qui dirigeaient l'organisation criminelle afro-américaine connue sous le nom de The Council (en), qui contrôlait le trafic d'héroïne à Harlem[1]. Il fut surnommé « Mr Intouchable », car il échappait à toutes les condamnations. Le , il fit la couverture du New York Times. Le journal lui avait indiqué qu'ils allaient utiliser une photo d'identité judiciaire de lui, à défaut d'avoir une autre photo disponible. Barnes accepta alors de poser pour le magazine[2]. Cette posture d'invulnérabilité d'un criminel choqua le président Jimmy Carter qui demanda à Griffin Bell, alors Attorney General, de poursuivre Barnes avec la plus grande interprétation que permettait la loi[1]. Le département de la Justice américain le fit et Barnes fut poursuivi pour crimes en lien avec le trafic de drogue et condamné à la prison à vie sans possibilité de remise de peine en . Estimant avoir été abandonné par le Council, il décida de coopérer avec la justice, permettant l'arrestation de nombreux autres trafiquants. Il put ainsi bénéficier d'une remise de peine et fut libéré en 1998. Il est depuis sous le programme fédéral de protection des témoins.

En 2007, il publia un livre, Mr. Untouchable, écrit avec Tom Folsom et un documentaire sortit avec le même titre, racontant sa vie[3],[2]. Cette même année, Barnes et son ancien « concurrent », Frank Lucas, furent réunis par le journaliste du magazine New York, Mark Jacobson, pour une conversation historique entre deux hommes qui ne s'étaient plus parlé depuis 30 ans.

Bien qu'il soit décédé en 2012 d'un cancer, sa mort ne fut annoncée qu'en juin 2019[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Sam Roberts, « Crime’s ‘Mr. Untouchable’ Emerges From Shadows », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 2 mai 2010)
  2. a et b (en) Mr. Untouchable (2007) sur l’Internet Movie Database
  3. (en) Leroy "Nicky" Barnes, Tom Folsom, Mr. Untouchable: My Crimes and Punishments, Rugged Land (ISBN 1-59071-041-X), p. 352
  4. (en) Sam Roberts, « Nicky Barnes, 'Mr. Untouchable' of Heroin Dealers, Is Dead at 78 », sur The New York Times, (consulté le 8 juin 2019)

Source[modifier | modifier le code]