Lending Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lending Club Corporation

Création 2006
Forme juridique SARL
Siège social Drapeau des États-Unis San Francisco, California (États-Unis)
Direction Renaud Laplanche
Activité Finance, Software
Produits Prêt entre particuliers
Effectif 379
Site web lendingclub.com
Chiffre d’affaires 98 million USD (à la fin de l'exercice 2013)

Lending Club est une société américaine de finance participative, basée à San Francisco. Fondée par Renault Laplanche en 2006, ce fut la première société de prêt entre particuliers à enregistrer son offre auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Lending Club gère une plateforme de prêt en ligne qui permet à des emprunteurs d'obtenir un prêt et à des investisseurs d'acheter des titres qui sont valorisés par le remboursement des prêts. En mars 2014, la plateforme avait émis plus de $4 milliards de prêts[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lending Club a commencé sous la forme d'une des premières application Facebook[2]. Après avoir reçu un peu plus de $10 millions durant leur première levée de fonds en août 2007 de l'investisseur en capital risque Norwest Venture Partners et Canaan Partners, la plateforme de Lending Club fut développée à grande échelle[3].

Le 8 avril 2008, la société fut contrainte à suspendre ces opérations, dans l'attente d'une autorisation leurs permettant d’émettre des effets de commerce aux prêteurs. Le 14 octobre 2008, Lending Club annonce sont enregistrement officiel à la Securities and Exchange Commission (SEC)[4].

En mars 2009, la société effectue sa deuxième levée de fonds et réuni $12 millions, mené par Morgenthaler Ventures. Un ans plus tard, en avril 2010, Lending Club lève $24.5 millions avec Foundation Capital qui rejoint les investisseurs déjà en place: Norwest Venture Partners, Canaan Partners and Morgenthaler Ventures[5]. Puis c’est au tour de Union Square Ventures et Thomvest, détenu par la famille Thomson de Thomson-Reuters d’investir $25 millions en aout 2011[6], ce qui porte la valeur estimée de l’entreprise à $275 million[7].

En novembre 2012, Lending club dépasse le milliard de prêts accordés depuis sa création et affiche pour la première fois des profits[8]. Google rentre dans le capital de la société en mai 2013, à hauteur de $125 millions, valorisant la société à 1,5 milliards de dollars[9][10][11].

En mars 2014, la plateforme avait émis plus de $4 milliards de prêts[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Lending Club Statistics » (consulté le 25 juin 2014)
  2. Victoria Barret, « Making Personal Loans For Fun And Profit », Forbes,‎ 2010
  3. Ouriel Ohayon, « Entretien avec Renaud Laplanche, CEO de LendingClub », Tech Crunch,‎ 2012
  4. « Lending Club SEC Prospectus »
  5. Robin Wauters, « Lending Club », Tech Crunch,‎ 2010
  6. Ari Levy et Dakin Campbell, « LendingClub attracts attention of investors », San Francisco Chronicle,‎ 2011
  7. Tam Pui-Wing, « Lending Club Nabs $25 Million In New Funding », Wall Street Journal,‎ 2011
  8. Rip Empson, « Lending Club Surpasses $1B In Personal Loans, Hits Profitability », Tech Crunch,‎ 2012
  9. Aude Fredouelle, « Nous voulons transformer le système bancaire américain », Journal du Net,‎ 2013
  10. Dara Albright, « How Google's Investment Into P2P Lending Will Impact The Financial Markets », Seeking Alpha,‎ 2013
  11. « Google Takes Minority Interest in Lending Club »