Le poète russe préfère les grands nègres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la culture russe image illustrant la [[littérature <adjF>]]
Cet article est une ébauche concernant la culture russe et la littérature.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le poète russe préfère les grands nègres (titre original : Э́то я, Э́дичка, Eto ya, Editchka, en français : « C'est moi, Eddie ») est un roman autobiographique d'Edward Limonov sorti en 1980.

S'agissant de son premier roman, il relate la vie que l'auteur mena à New York après avoir été expulsé d'Union soviétique.

Il montre notamment les revers de la liberté : après avoir été un dissident célèbre et célébré dans l'Amérique anti-communiste, il se retrouve sans le sou après que sa compagne l'a quitté. Il bénéficie d'une maigre pension pour s'installer dans un hôtel sordide, et commence à visiter les bas-fonds new-yorkais. Il découvre notamment l'amour homosexuel.

Le livre s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde[1].

  • Le poète russe préfère les grands nègres, traduit du manuscrit russe par Alice Cambiaso (Isabelle Pâques), Ramsay, Paris, 1980 (ISBN 978-2859561918).Ce livre fut réédité en 2012 et retraduit par Emmanuelle Davidov.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview d'Edouard Limonov par BoOks, "Je suis le seul intellectuel russe" parue dans Le NouvelObs, le 4 novembre 2011