Le Viol d'une jeune fille douce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viol (homonymie).
Le Viol d'une jeune fille douce
Réalisation Gilles Carle
Scénario Gilles Carle
Acteurs principaux
Sociétés de production Onyx Films Inc
Pays d’origine Drapeau : Québec Québec
Durée 85 minutes
Sortie 25 décembre 1968

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Viol d'une jeune fille douce est un film québécois réalisé par Gilles Carle, sorti en 1968. Il met en vedette Julie Lachapelle, Katerine Mousseau et Donald et Daniel Pilon. Produit par Onyx Films, il fut réalisé clandestinement les fins de semaines à l'insu des propriétaires de la société de production, André et Pierre Lamy.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Julie (Julie Lachapelle) est une jeune adulte, artiste-dessinatrice, vivant à Montréal. Avec son ami Tancrède (Jacques Chenail), Julie s'ennuie et trouve qu'il ne lui arrive jamais rien. En visite chez le docteur (Claude Jutra), elle apprend qu'elle est maintenant enceinte. Elle organise une rencontre avec une avorteuse, mais se désiste à la dernière seconde.

Durant sa grossesse, on suit Julie dans son quotidien variant les amants et les amis. Il y a Katerine (Katherine Mousseau), son amie et colocataire, qui la quitte pour son nouvel amant et qui finira par revenir lorsque sa relation se termine. Jacques (Jacques Cohen), son amoureux marocain, qui lui aussi finit par l’abandonner. Ses frères, Gabriel (Donald Pilon), Raphaël (Daniel Pilon) et Joachim (André Gagnon) viendront alors à sa rescousse. Ayant comme objectif de faire tabula rasa des idéaux artistiques de Julie, ils pulvérisent tout objet excentrique de son appartement pour mettre fin à sa vie d’artiste. Ils quémandent à retrouver le père de l'enfant et de lui donner une leçon. Julie, qui ne sait même pas qui est le père, forcé de parler par ses frères, improvise des informations sur le suspect; il est français et il conduit une Jaguar bleue. Les Lachapelle Brother, au volant de leur Camaro décapotable, parcourent les routes du Québec à la recherche du malfrat, sous le regard indifférent à peine inquiet de Julie. Sur la route, ils embarquent Marie une auto-stoppeuse pas très bavarde que les frères Lachapelle violeront dans un champ en bordure de route avant de continuer leur chemin. Arrivé chez le présupposé père, Joachim, Gabriel et Raphaël le tabassent violemment sans même expliquer quoi que ce soit.

De retour à Montréal, le bébé nommé Xanthippe a maintenant deux mois. Elle considère l'option de donner son bébé en adoption, mais encore une fois se désiste après quelques rencontres de parents candidats et se résout à l’élever elle-même, avec son ami Tancrède dans un nouvel appartement qu’elle décore à son goût.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Le Viol d'une jeune fille douce
  • Titre de travail: Chouette
  • Réalisation : Gilles Carle
  • Production: Pierre Lamy, André Lamy
  • Scénario: Gilles Carle
  • Directeur de la photographie: Bernard Chentrier
  • Son: Raymond Leroux
  • Mixage: Michel Belaieff
  • Montage: Yves Langlois
  • Montage sonore: Yves Langlois
  • Musique: Pierre F. Brault
  • Chanson: «La chanson à maman» par Willie Lamothe
  • Pays : Drapeau : Québec Québec
  • Langue : français
  • Durée : 85 minutes
  • Date de sortie : Drapeau du Canada Canada :

Distribution[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]