Le Télémaque travesti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Télémaque travesti
Langue
Auteur
Genre
Date de création
Date de parution
Pays
Télémaque quittant Nestor, au début de sa longue quête pour retrouver son père Ulysse (gravure d'après un tableau de Henry Howard).

Le Télémaque travesti est un roman français écrit par Marivaux en 1715-1716, et publié pour la première fois en 1736[1].

Contexte de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Le Télémaque travesti est une œuvre de jeunesse de Marivaux. Son premier tome n'a été publié qu'en 1736, la suite demeurant inédite jusqu'à sa réunion et sa publication complète en 1956[2].

Le roman s'inscrit dans le contexte de la querelle des Anciens et des Modernes où s'opposent, parmi d'autres, Fénelon et Marivaux[1].

On a pu y voir une sorte de parodie de l’œuvre pédagogique de Fénelon, Les Aventures de Télémaque, publiée en 1699. Mais c'est surtout le modèle du héros antique que Marivaux critique et juge dépassé.

Présentation du roman[modifier | modifier le code]

L'ouvrage met en scène le fils Brideron, qui, en compagnie de son oncle Phocion, attend impatiemment le retour de son père, parti pour la guerre de Hongrie. Phocion est alors frappé par la ressemblance entre la situation de son neveu et celle du héros Télémaque, dont il est en train de lire les aventures.

Aussi le fils Brideron et Phocion se lancent-ils alors à parcourir l'Auvergne, en quête de Brideron père. Armés du Télémaque, ils cherchent tout au long de leur propres aventures à conformer celles-ci à celles du héros antique, quitte à essayer de faire rentrer la réalité qu'ils rencontrent dans le schéma pré-imposé par l'ouvrage qu'ils ont emporté avec eux[3].

En suivant pour son roman une composition analogue à celle de l'ouvrage de Fénelon, Marivaux poursuit un double objectif : d'une part, en « travestissant » ainsi de façon burlesque les aventures de Télémaque, il remet en cause le fonctionnement de l'œuvre inspirée par le héros d'Homère. Et d'autre part, il se moque en même temps de la prétention de Fénelon à vouloir asseoir sa pédagogie sur de telles fondations, renvoyant ainsi l'auteur des Aventures de Télémaque dans le camp des Anciens[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b De la lecture à l'écriture : Le Télémaque travesti, laboratoire d'une nouvelle poétique du roman, sur dumas.ccsd.cnrs.fr (consulté le 3 mai 2021).
  2. Le Télémaque travesti, sur data.bnf.fr (consulté le 4 mai 2021).
  3. a et b Stéphane Pouyaud, Le Télémaque travesti de Marivaux, reprise parodique du modèle pédagogique de Fénelon, sur hal.univ-reims.fr (consulté le 3 mai 2021).

Liens externes[modifier | modifier le code]