Le Passager clandestin (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Passager clandestin.

Le Passager clandestin
Auteur Georges Simenon
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Roman policier
Éditeur La Jeune Parque
Lieu de parution Paris
Date de parution 1947
Nombre de pages 223

Le Passager clandestin est un roman policier de Georges Simenon, paru en 1947.

Simenon achève ce roman le à Coral Sands, Bradenton Beach (Floride).

Résumé[modifier | modifier le code]

Venant de Panama, le major Owen se rend à Papeete à bord de l'« Aramis ». En cours de voyage, s'apercevant qu'un passager clandestin se cache dans une barque, il lui vient en aide et le ravitaille. On apprendra par la suite qu'il s'agit d'une jeune femme, Lotte, embarquée pour Tahiti dans le même but qu'Owen : retrouver le fils naturel d'un certain Joe Hill, magnat récemment décédé de l'industrie cinématographique, faire savoir à ce fils qu'il hérite de la fortune de son père et le ramener en Europe, avec l'espoir de tirer un bénéfice substantiel de cette opération. Ils ont été, l'un et l'autre, informés par le journal de la recherche de l'héritier. Lotte a été, à Panama, la maîtresse de ce fils, René Maréchal, qui l'a quittée pour se rendre à Tahiti. Le major intervient comme ancienne connaissance de Hill. Lorsqu'ils débarquent à Tahiti, c'est pour apprendre que Maréchal est en voyage dans les îles et qu'il faut attendre son retour. Cependant, les événements se succèdent. Un jeune télégraphiste qui a favorisé le débarquement de Lotte se suicide par amour. Un autre passager embarqué à Panama, Mougins, mauvais garçon en fuite, prend Lotte en charge et, devinant les intentions d'Owen, décide d'atteindre Maréchal avant lui. Owen, qui est invité dans les deux clubs de la ville, suscite une méfiance croissante, d'autant plus qu'il rafle une grosse somme aux cartes. Peu après, le major apprend que Maréchal s'est refait une vie à Papeete et qu'il vient d'épouser une jeune indigène, fille d'un pasteur. Il se rend alors chez le beau-père du jeune homme et, déjouant les plans de Mougins, obtient de pouvoir télégraphier en Europe qu'il a retrouvé l'héritier. Mais il n'est pas sûr que Maréchal, qui renonce à l'Europe, acceptera l'héritage. Owen, lui, s'installera à Papeete pour s'y « encanaquer ».

Aspects particuliers du roman[1][modifier | modifier le code]

Récit dominé par les agissements d’un brelan de personnages qui ont en commun le fait d’être intéressés et immoraux.

Fiche signalétique de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Cadre spatio-temporel[modifier | modifier le code]

Espace[modifier | modifier le code]

Le cargo mixte « Aramis » dans sa traversée de Panama à Tahiti. Papeete.

Temps[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Personnage principal[modifier | modifier le code]

Philip Owen, Anglais. Major, fils d’un officier de l’armée des Indes. Célibataire. 60 ans.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

  • Lotte, entraîneuse de bar, entre 26 et 30 ans
  • René Maréchal, sans profession déterminée
  • Alfred Mougins, repris de justice.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Univers de Simenon, sous la direction de Maurice Piron avec la collaboration de Michel Lemoine

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]