Le Golem (Niki de Saint Phalle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Golem (Niki)
Géographie
Pays Drapeau d’Israël Israël
Commune Jérusalem-ouest
Arrondissement Kiryat HaYovel
Quartier mont Herzl
Histoire
Création 1972
Gestion
Propriétaire municipalité
Localisation
Coordonnées 31° 44′ 58″ nord, 35° 10′ 37″ est

Géolocalisation sur la carte : Israël

(Voir situation sur carte : Israël)
Le Golem (Niki)

Le Golem, plus familièrement appelé Le Monstre ou Mifletzet (Monster), est une sculpture monumentale pour jardin d'enfants de Jérusalem-Ouest, commandée à Niki de Saint Phalle en Israël par le maire de l'époque, Teddy Kollek, qui a tenu bon face aux opposants, des parents qui la trouvaient au premier abord « effrayante ». Il existe actuellement un comité de soutien à la fois pour sa réhabilitation[1] et pour la conservation du parc qui l'abrite[2].

La construction[modifier | modifier le code]

Pour construire cette grosse tête dont trois langues servent de toboggan de 9 × 14 × 16 m[3], Jean Tinguely devient l'assistant de la créatrice. C'est lui qui intervient comme technicien, aidé par ses collaborateurs Rico Weber et Paul Wiedemer, une équipe que Niki surnomme All Stars Swiss Team et dont une partie sera présente pour la réalisation du Jardin des tarots en Toscane[4].

Selon le Jessica Steinberg, du Jérusalem Times « Le Golem de Niki de Saint Phalle, monstre à deux étages est l'attraction centrale du parc. L'ancien directeur du musée d'Israël, le docteur Martin Weyl, aime à rappeler que c'est le maire lui-même qui l'a inauguré par une glissade, mais qu'il n'a jamais pu retourner à l'étage supérieur, tant la foule d'enfants était dense[5]. » Au cours d'une interview au Centre Pompidou de Paris en 1980, Niki de Saint Phalle avait déclaré que ce Monstre était une des sculptures monumentales dont elle était la plus fière[5].

Le Golem a donné son nom courant au parc Rabinovich que l'on désigne désormais sous le terme familier de parc du monstre[6].

Les réticences, puis la défense[modifier | modifier le code]

Au début, les parents trouvaient ce monstre trop sinistre pour leurs enfants. Il a fallu que le maire de la ville insiste pour que finalement, Le Golem de Niki voie le jour. C'est une des attractions du quartier. Un tramway y conduit. Situé sur les hauteurs de Kiryat Hayovel, il occupe un espace que la mairie souhaitait récemment utiliser pour prolonger la ligne de tramway. Une levée de boucliers s'en est suivie. Il s'agissait pour les riverains de protéger et les arbres, et le monstre.

Le quartier possède aussi un deuxième sculpture monumentale, non loin de celle-là : située au pied du Mont Herzl, elle porte le nom de Hommage à Jérusalem, elle est l'œuvre d'Alexander Calder.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. réhabilitation du Monster.
  2. touche pas à mon monster park.
  3. Catherine Francblin dans Camille Morineau et al 2014, p. 36.
  4. Álvaro Rodríguez Fominaya dans Camille Morineau et al 2014, p. 269.
  5. a et b [1].
  6. parc du monstre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]