Le Gallois de Fougières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Gallois de Fougières
Biographie
Décès

Le Gallois de Fougières, né entre 1350 et 1360 et mort le à Azincourt, est prévôt des maréchaux au début du XVe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

En tant que prévôt des maréchaux, il participe à la bataille d'Azincourt et s'y fait tuer par les Anglais. Ses restes mortels sont identifiés en 1936, pour être ensuite inhumés sous le monument dédié à la Gendarmerie à Versailles[1].

Considéré comme le premier gendarme mort au combat[2], il est également le plus ancien combattant français identifié[réf. nécessaire].

Hommage[modifier | modifier le code]

Le Monument national de la Gendarmerie, à Versailles, accueille ses cendres et lui rend hommage. En 2002-2004, la 109e promotion de l'École des officiers de la Gendarmerie nationale prend le nom de promotion « Le Gallois de Fougières »[3],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis N. Panel, "Le Gallois de Fougières, prévôt des maréchaux tué à Azincourt", Police et gendarmerie, n° 48, 2006, p. 97-98.
  2. a et b (fr)Thibaut Chevillard, « Flics de l'Histoire : Sur les traces du Gallois de Fougières, le premier gendarme mort au combat… en 1415 », sur 20minutes.fr, (consulté le )
  3. http://www.symboles-et-traditions.fr/articlesmembres/zielinsky/bizouille/page-bizouille.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]