Le Chinois se déchaîne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Chinois se déchaîne

Titre original 蛇形刁手
Se ying diu sau
Réalisation Yuen Woo-ping
Scénario Ng See-yuen
Tsai Chi-kuang
Acteurs principaux
Sociétés de production Seasonal Film Corporation
Pays de production Drapeau de Hong Kong Hong Kong
Genre Action
Comédie
Durée 98 min.
Sortie 1978

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Chinois se déchaîne (蛇形刁手, Se ying diu sau) est un film hongkongais sorti en 1978. Premier long métrage réalisé par Yuen Woo-ping, ce film propulse Jackie Chan au rang de star, ses films précédents ayant été des échecs commerciaux[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Chien Fu est le souffre-douleur d'une école d'arts martiaux et subit humiliations sur humiliations. Il est employé aux tâches les plus ingrates et doit encaisser les sarcasmes d'un contremaitre particulièrement sadique. Heureusement, Chien Fu trouve refuge auprès du maître Pai Cheng-Tien, apparemment mendiant mais en fait spécialiste de la technique du serpent, qui lui enseigne. Chien est alors en mesure de se défendre, alors que quelqu'un en veut à son maitre...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

En 1978, Ng See-yuen, considéré comme le maître de la série B à Hong Kong, souhaite par tous les moyens de remettre en valeur le film de Kung-fu, alors en perte de succès depuis la mort de Bruce Lee en 1973. Malgré la réticence de ses financiers, See-yuen décide de parier sur deux talents : Jackie Chan et Yuen Woo-ping.

Bien qu'il a tourné plusieurs films en vedette tel que La Nouvelle Fureur de vaincre, suite du film de Lo Wei sorti en 1972, Jackie Chan n'était pas parvenu à s'imposer comme le nouveau Bruce Lee et plus personne ne voulait lui donner d'opportunité.

Bien qu'il se soit taillé une solide réputation en chorégraphie d'arts martiaux, Yuen Woo-ping, totalement novice en matière de réalisation, traverse une impasse dans sa carrière.

Avec ce projet, Jackie Chan et Yuen Woo-ping ont l'occasion d'évoquer ce qu'ils connaissent le mieux : L'apprentissage des arts martiaux. Pour eux, le film est un véritable exutoire comique qui leur permet de tourner en dérision les brimades que les deux hommes ont subi durant leurs années d'entraînement ainsi qu'à leur formation à l'Opéra de Pékin.

Musique[modifier | modifier le code]

La musique originale est composée par Chow Fu-liang.

Des extraits musicaux sont aussi inclus dans le film :

Réception[modifier | modifier le code]

Le film connaît un succès considérable en Asie. Jackie Chan et Yuen Woo-ping deviennent des stars du jour au lendemain et décident aussitôt de capitaliser sur cette réussite en tournant peu de temps après Le Maître chinois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ho Wai-len, Luo Wei/Lo Wei in Wong Ain-ling (éd.), The Shaw Screen, A Preliminary Study, Hong Kong Film Archive, 2003, p. 324

Liens externes[modifier | modifier le code]