Le Cavalier suédois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Cavalier suédois
Auteur Leo Perutz
Version originale
Langue Allemand
Titre Der Schwedische Reiter
Date de parution 1936
Version française
Traducteur Frédérique Daber
Éditeur Éditions Seghers
Collection Les Fenêtres de la nuit no 10
Lieu de parution Paris
Date de parution 1982
Nombre de pages 211
ISBN 2-221-00762-X

Le Cavalier suédois (Der schwedische Reiter) est un roman de l'écrivain autrichien de langue allemande Leo Perutz publié en 1936.

Résumé[modifier | modifier le code]

Cette œuvre raconte comment, dans la Suède du début du XVIIIe siècle, un voleur (Piège à Poules) échange sa place avec un déserteur de l'armée suédoise (Christian von Tornefeld). Après avoir fait fortune, il va usurper l'identité de Christian et épouser sa promise.

Thème[modifier | modifier le code]

Selon Sicre, son éditeur français et préfacier, ce roman de Perutz rappelle l'univers de Bruegel bien que celui-ci soit antérieur à la période durant laquelle se déroule le roman. L'auteur emprunte constamment à la métaphore du jeu ; le voleur qui devient imposteur tente de changer son destin en misant son âme[1].

Adaptation[modifier | modifier le code]

Le Cavalier suédois a été adapté en bande dessinée par le Français Jean-Pierre Mourey en 2013[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sicre, Jean-Pierre. Préface. In Perutz, Léo. Le Cavalier suédois. Phébus Libretto, 1987. p.9-14
  2. Alain Lamourette, « Le Cavalier suédois (Mourey) », sur BD Encre