Laurent Durand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laurent Durand
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Laurent Durand est un éditeur parisien, né en 1712 et mort en 1763. Il fut établi rue Saint-Jacques à l'enseigne de Saint Landry & du griffon[1].

Il fut un des quatre éditeurs associés de l'Encyclopédie et le principal éditeur de Denis Diderot et de plusieurs ouvrages clandestins.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • 1739, Année ecclésiastique ou Instructions sur le propre du tems, tome septième, à Paris, rue Saint-Jacques, chez Jacques Lambert et Laurent Durand, à la Sagesse et Saint Landry, 660 p.
  • 1741, M. l'abbé Lebeuf, L'état des sciences en France, depuis la mort du roy Robert, arrivée en 1031, jusqu'à celle de Philippe le Bel, arrivée en 1314, À Paris, rue S. Jacques, chez Lambert & Durand, à la Sagesse, & à Saint Landry
  • 1744, Henry Baker, trad. de l'anglois par P. Demours, Essai sur l'histoire naturelle du polybe
  • Louis-Jean le Thieullier, Consultations de médecine, t. III, Paris, , XVI-480 p., in-12° (lire en ligne)[2].
  • 1745, Denis Diderot, Essai sur le mérite et la vertu
  • 1745, M. Lesser, avec des remarques de M. P. Lyonnet, Theologie des insectes, ou démonstration des perfections de Dieu dans tout ce qui concerne les insectes, tome premier, 384 p.
  • 1746, Denis Diderot, Les Pensées philosophiques
  • 1751-1763, Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers[3]
  • 1754, Catalogue des livres imprimés, ou qui se trouvent en nombre chez Durand, rue du Foin, en entrant par la rue S. Jacques, la premiere porte cochere à droite, à S. Landry, 15 p.
  • 1759, M. Demours, Table générale des matières contenues dans l'histoire & dans les mémoires de l'Académie générale des sciences, 1741-1750, tome VI, in-4°[4]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il ne faut pas le confondre avec le libraire-éditeur P. E. G. Durand. Voir Robert Niklaus, Denis Diderot, Pensées philosophiques, Genève, Droz, 1965, p. 50 (note de bas de page).
  2. Journal des savants, , p. 496.
  3. C'est la date de son décès ; l'édition de l'Encyclopédie s'est poursuivie jusqu'en 1772.
  4. Mercure de France, mars 1759, p. 137.