Larix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Larix est un genre d'arbres originaires des régions tempérées en altitude, de l'hémisphère nord. Il fait partie de la famille des Pinaceae. Les espèces sont couramment appelées « mélèzes ».

Ces arbres atteignent facilement 20-45 mètres de haut (certains spécimens de Larix occidentalis dépassent parfois les 65 mètres). Ils sont à feuilles caduques, caractéristique assez rare chez les conifères.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

On en rencontre 12 espèces et un hybride interspécifique connu :

Parasitisme[modifier | modifier le code]

Sur l'ensemble de l'aire de répartition du genre et pour de nombreuses espèces de Mélèze, les cônes sont régulièrement parasités par des larves de mouches du genre Strobilomyia[3]. Dans les Alpes, le Mélèze d'Europe ne fait pas exception. Cependant, ses plantations en dehors de son aire d'origine semblent peu concernées[4].

Hybride[modifier | modifier le code]

Un mélèze hybride (Larix × marschlinsii) est apparu plus ou moins simultanément en Suisse et en Écosse lorsque le mélèze d'Europe (L. decidua) et le mélèze du Japon (L. kaempferi) ont été plantés ensemble.

Usage tinctorial[modifier | modifier le code]

Ses aiguilles tombées en automne, devenues jaunes peuvent teindre la laine (lui donnant une couleur brune)[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pâques, L.E., Millier, F., Rozenberg, P., 2009. Selection perspectives for genetic improvement of wood stiffness in hybrid larch (Larix x eurolepis Henry). Tree Genetics & Genomes (2010) 6:83-92
  2. [PDF]Caractéristiques générales des mélèzes hybrides
  3. (en) Verner Michelsen, « A world revision of Strobilomyia gen.n.: the anthomyiid seed pests of conifers (Diptera: Anthomyiidae) », Systematic Entomology, vol. 13, no 3,‎ , p. 271-314 (DOI 10.1111/j.1365-3113.1988.tb00244.x)
  4. A. Roques, J. P. Raimbault, A. Delplanque,, « Les Diptères Anthomyiidae du genre Lasiomma Stein. ravageurs des cônes et graines de Mélèze d'Europe (Larix decidua Mill.) en France: II. Cycles biologiques et dégâts. », Zeitschrift für angewandte Entomologie, vol. 98, no 1‐5,‎ , p. 350-367 (DOI 10.1111/j.1439-0418.1984.tb02722.x, lire en ligne)
  5. François Couplan, Le régal végétal : plantes sauvages comestibles, éditions Ellebore, 2009, 527 pages.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :