Lampe torche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lampe (homonymie).
Un set de lampes torche LED.

Une lampe torche ou lampe de poche est un appareil électrique portable produisant de la lumière. Celle-ci peut être générée par une ampoule située au foyer d'un miroir concave, ou, de plus en plus fréquemment, par des diodes électroluminescentes (LED), aussi puissantes et plus économes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le brevet 617.592 de Misell , une publicité de 1889 ; une lampe de poche de 1899. Le brevet 617.592 de Misell , une publicité de 1889 ; une lampe de poche de 1899. Le brevet 617.592 de Misell , une publicité de 1889 ; une lampe de poche de 1899.
Le brevet 617.592 de Misell , une publicité de 1889 ; une lampe de poche de 1899.

La première lampe de poche est brevetée en 1897 par l'anglais David Misell (it) avec le brevet « U.S. Patent No. 617.592 », en présence de deux témoins en date du .

Le , Misell cède son brevet à la American Electrical Novelty and Manufacturing Company (en) qui donne certains de ces dispositifs à la police de New York. La lampe de poche de Misel utilisait une pile électrique zinc-charbon de type D et avait un réflecteur en laiton.

Différentes architectures[modifier | modifier le code]

Lampes torches ou carrées[modifier | modifier le code]

Présente dans la plupart des foyers, la lampe de poche peut n'être utilisée qu'occasionnellement, lors d'une panne de courant par exemple. Elle se présente généralement sous la forme d'un cylindre surmonté d'un réflecteur, dans le cas de la lampe torche, ou d'un pavé présentant la partie éclairante sur sa façade, dans le cas de la lampe rectangulaire (en fait, parallélipipédique, quelques très grands modèles à longue portée, pour la route, étant cependant à section carrée).

Les lampes « rectangulaires » étaient les plus utilisées dans les années 1950 parce qu'utilisant une pile de 4,5 V à trois éléments de longue durée (Wonder, fabriquant de piles comme de lampes, les fournissait avec une ampoule pour 3,5 V), résistant bien à des périodes de non-utilisation prolongée, peu complexes à fabriquer, et tenant aisément dans une poche de veste.

Les lampes torches leur succédèrent peu à peu, s'imposant tout à fait avec l'augmentation de longévité des électrolytes dans les piles alcalines.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Lanternes électriques[modifier | modifier le code]

Lampes utilitaires[modifier | modifier le code]

Certaines de ces lampes entrent difficilement dans la catégorie des lampes de poche

Différentes technologies[modifier | modifier le code]

Bien que la lampe à incandescence soit encore dominante[réf. nécessaire], certaines lampes de poche s'équipent de tubes fluorescents ou même de diodes électroluminescentes.

Sources d'énergie[modifier | modifier le code]

Une lampe torche dynamo.

La plupart des lampes de poche utilisent des piles. Certains modèles utilisent cependant d'autres systèmes, notamment avec une batterie et différents modes de chargement :

Dans les années 1950, la lampe plate « Rotary » était alimentée par une dynamo actionnée par va-et vient sur une poignée. Elle devenait ainsi indépendante des piles, mais son éclairage manquait de régularité, le poignet de l'utilisateur s'y fatiguait au bout d'une dizaine de minutes, et surtout son usage était très bruyant, sans comparaison possible avec le silence d'une dynamo assurant la lumière des bicyclettes de l'époque.

Un autre type de lampe, dans les années 1960, se rechargeait sur le secteur et fournissait environ une heure de lumière avec les batteries de l'époque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]