Laka (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Laka.
Laka
Description de cette image, également commentée ci-après
Chef Laka (Mission Moll, 1905-1907)

Populations significatives par région
Autres
Langues laka
Ethnies liées Sara

Les Laka (ou Kabba-Laka ou Lakka) sont un peuple d'Afrique centrale, surtout présent au sud-ouest du Tchad. Quelques milliers vivent également dans le nord du Cameroun ainsi qu'en République centrafricaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Originaires du nord-ouest du pays, près du lac Tchad, les Laka auraient été repoussés vers le sud par l'avancée des Peuls[1].

Population[modifier | modifier le code]

La littérature ethnographique du passé, ainsi que les diverses archives militaires et coloniales françaises ou allemandes révèlent une polysémie du mot laka – employé par les Peuls –, à tel point qu’on peut se demander s’il désigne bien le même groupe ethnique. Au terme de ses recherches, Françoise Nozati[2] conclut qu’il pourrait s’agir de « deux nébuleuses ethniques distinctes, l’une géographiquement (et culturellement peut-être) proche des Sara ; l’autre proche des Mboum et des Pana ».

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le laka, une langue sara de la famille des langues nilo-sahariennes. Le nombre total de locuteurs était estimé à 57 150 dans les années 1990, dont 55 100 au Tchad lors du recensement de 1993 et 2 050 en République centrafricaine en 1996[3].

Culture[modifier | modifier le code]

Modifications corporelles chez une femme Laka

L'expression artistique des Laka prend souvent la forme de modifications corporelles, notamment à l'occasion des rites d'initiation[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Laka Information
  2. Françoise Nozati, Les Pana de Centrafrique : une chefferie sacrée, L'Harmattan, 2001, p. 108 (ISBN 9782747503587)
  3. (en) Fiche langue[lap]dans la base de données linguistique Ethnologue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Chapelle, Le peuple tchadien : ses racines, sa vie quotidienne et ses combats, L'Harmattan, 1986, 303 p. (ISBN 9782858027286)
  • « Les Lakka » in Leo Frobenius, Peuples et sociétés traditionnelles du Nord-Cameroun, F. Steiner Verlag Wiesbaden, 1987, p. 97-108 (ISBN 9783515046565)
  • Eugène Armand Lenfant, La grande route du Tchad : mission de la Société de Géographie, Hachette, 1905, p. 121

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :