Laba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laba
Illustration
La Laba dans le kraï de Krasnodar.
Carte.
La Laba dans le bassin du Kouban.
Caractéristiques
Longueur 214 km
Bassin 12 500 km2
Débit moyen 95,7 m3/s (Confluence)
Régime Moyenne montagne[1]
Cours
Origine Confluence de la Malaïa Laba et de la Bolchaïa Laba
· Localisation Près de kaladzhinskaya
· Coordonnées 44° 17′ 06″ N, 40° 53′ 48″ E
Confluence Kouban
· Localisation Près de Oust-Labinsk
· Coordonnées 45° 11′ 13″ N, 39° 41′ 27″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Russie Russie
Régions traversées République de Karatchaïévo-Tcherkessie, Kraï de Krasnodar, République d'Adyguée

La Laba est une rivière de Russie méridionale, prenant sa source dans le Grand Caucase et se jetant dans le Kouban près de la ville d'Oust-Labinsk.

Cours[modifier | modifier le code]

La Laba est constituée par la confluence de deux bras prenant tous deux leur source dans le Grand Caucase, à l'ouest de l'Elbrouz et près de l'Abkhazie : la Grande Laba (Bolchaïa Laba) et la Petite Laba (Malaïa Laba). Mesurée à partir de la confluence de la Petite Laba et la Grande Laba, la longueur de la rivière s'établit à 214 km. Si l'on mesure depuis la source de la Grande Laba, on a alors une longueur de 347 km.

En amont de la confluence des deux Laba, la rivière traverse des vallées de montagne, très boisées, appartenant à la réserve naturelle et biosphérique du Caucase, tandis que les zones traversées par la Laba proprement dite sont plutôt dévolues à l'agriculture. La Laba coule d'abord vers le nord, puis vers le nord-ouest et enfin vers l'ouest et le point de confluence à Oust-Labinsk.

Régime[modifier | modifier le code]

La Laba présente un régime nival de faible transition vers un régime pluvial continental.

Le coefficient mensuel de débit maximum survient au mois de juin, ce qui correspond à la fonte des neiges. On constate toutefois un maximum local en octobre. Ce maximum local est dû à une pluviosité de type océanique, plus vigoureuse en automne. Il pourrait être plus important, mais il est modulé par une rétention neigeuse dès le mois d'octobre. De fait, le régime de la Laba n'est pas strictement nival mais plutôt de type nivo-pluvial[1].

De décembre à février ou mars, la Laba est encombrée de glaces.

Affluents principaux[modifier | modifier le code]

Ses principaux affluents sont: le Tchamlyk (droit), le Khodz, le Tchokhrak, l'Oulka, la Guiaga, la Psenafa et la rivière Fars (gauches).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Boris Browzin et Maurice Pardé, « Sur les régimes des rivières caucasiennes septentrionales », Revue de géographie alpine, vol. 44, nos 44-3,‎ , p. 556-558 (Persée, portail de revues scientifiques).