La Séquestrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Séquestrée
Image illustrative de l’article La Séquestrée
Premiere page d'une édition de 1901
Publication
Auteur Charlotte Perkins Gilman
Titre d'origine
The Yellow Wall-paper, A Story
Langue Anglais
Parution 1892, The New England Magazine

La Séquestrée (titre original anglais : The Yellow Wallpaper), aussi connue en français sous le titre Le Papier peint jaune, est une nouvelle de Charlotte Perkins Gilman parue pour la première fois en janvier 1892 à Boston dans le New England Magazine (en)[1]. Elle est considérée comme une œuvre importante des débuts du féminisme aux États-Unis, illustrant les attitudes du XIXe siècle à l'égard des femmes et de leur santé, tant physique que mentale[2].

Résumé[modifier | modifier le code]

La Séquestrée est une nouvelle rédigée à la première personne sous la forme du journal intime d'une femme dont le mari médecin a loué une vieille maison pour l'été afin qu'elle puisse se reposer à la suite d'une dépression périnatale liée à son accouchement. Pour tout traitement il lui est conseillé de ne surtout pas travailler, bien manger et prendre l'air afin de guérir cette dépression nerveuse temporaire, à légère tendance hystérique. La narration illustre l'effet du manque de stimulation sur la santé mentale de l'auteure, sa descente dans la psychose par son obsession progressive du papier peint jaune de sa chambre où elle commence à voir les motifs du mur prendre vie, et y voit des prisonnières comme elle, détenues dans cette chambre. Elle décide d'arracher le papier peint pour libérer les femmes prises au piège et se libérer elle-même.

Interprétation[modifier | modifier le code]

Dans La Séquestrée, Charlotte Perkins Gilman explore le rôle de la femme en Amérique à l'époque victorienne, son cantonnement à la vie domestique et les forces d'oppression d'une société patriarcale.

Elle a ouvert la voie à des auteures comme Alice Walker ou Sylvia Plath.

Éditions en français[modifier | modifier le code]

  • Le Papier peint jaune, Paris, Éditions des Femmes, 1976 ; réédition, Paris, Éditions des Femmes/A. Fouque, 2007 (ISBN 978-2-7210-0550-2)
  • La Séquestrée, traduit par Diane de Margerie, Paris, Phébus, 2002 ; réédition, Paris, Phébus, coll. « Libretto » no 264, 2008 (ISBN 978-2-7529-0337-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Stetson, Charlotte Perkins, « The Yellow Wall-paper. A Story », The New England Magazine, vol. 11, no 5,,‎ (lire en ligne)
  2. babelio.com

Bibliographie (en anglais)[modifier | modifier le code]

  • Barth, Melissa E. The Yellow Wallpaper. Masterplots II: Short Stories Series. Frank N. Magill. California: Salem Press Inc., 1996. 4331–4333. 10 vols.
  • Carnley, Peter (2001). The Yellow Wallpaper and other sermons HarperCollins, Sydney (ISBN 1-86371-799-4)
  • Karen Ford, « "The Yellow Wallpaper" and Women's Discourse », Tulsa Studies in Women's Literature (en), University of Tulsa, vol. 4, no 2,‎ , p. 309–314 (JSTOR 463709, lire en ligne [PDF])
  • Gilman, Charlotte Perkins & Phillips, Robert (Editor_, « The Yellow Wallpaper », The Omnibus of 20th Century Ghost Stories, New York, Carrol and Graf Publishers Inc.,‎
  • (en) Gilman, Charlotte Perkins, The Yellow Wallpaper, Dover Publications,
  • (en) Hochman, Barbara, The Reading Habit and "The Yellow Wallpaper", Duke University Press,
  • Greg Johnson, « Gilman's Gothic Allegory: Rage and Redemption in The Yellow Wallpaper », Studies in Short Fiction, vol. 26, no 4,‎ fall 1989, p. 521–30 (lire en ligne)
  • (en) Alan Ryan, Haunting Women, New York, Avon Books, (ISBN 978-0-380-89881-7)
  • Deborah Thomas, « The Changing Role of Womanhood: From True Woman to New Woman in Charlotte Perkins Gilman's "The Yellow Wallpaper" » (consulté le 14 septembre 2012)
  • Jane F. Thrailkill, « Doctoring "The Yellow Wallpaper" », ELH (en), vol. 69, no 2,‎ , p. 525–566 (DOI 10.1353/elh.2002.0019, lire en ligne)
  • Treichler, Paula A., « Escaping the Sentence: Diagnosis and Discourse in 'The Yellow Wallpaper' », Tulsa Studies in Women's Literature (en),‎ , p. 61–75
  • Weinstein, Lee. ""The Yellow Wallpaper: A Supernatural Interpretation." Studies in Weird Fiction 4 (Fall 1988), 23–25.

Liens externes[modifier | modifier le code]