La Réforme (journal, 1843)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Réforme.

Le quotidien La Réforme a été fondé par Alexandre Ledru-Rollin le 29 juillet 1843. Ce journal défend des idées républicaines et sociales. Y ont collaboré entre autres: Étienne Arago, Godefroy Cavaignac, Louis Blanc, Pierre Leroux, Félix Pyat, Victor Schœlcher. Proudhon, Marx, Bakounine y ont publié des articles. Le directeur en était Ferdinand Flocon.

Des collaborateurs du journal firent partie du gouvernement provisoire de 1848 qui dirigea la Deuxième République au printemps 1848.

En février 1848, Charles Ribeyrolles devient le rédacteur en chef en remplacement de Ferdinand Flocon[1]. Mais après la manifestation aux Arts-et-Métier de la journée du 13 juin 1849, Charles Ribeyrolles est jugé par contumace par la Haute Cour de justice de Versailles. En fuite, il échappe à la police et donne au sénateur Pierre Joigneaux des consignes pour la direction du journal La Réforme pendant son absence qu'il espère être de courte durée[2].

Après le coup d'État du 2 décembre 1851 de Napoléon III et l'instauration du Second Empire, le journal est interdit[1].

Audience : 1698 exemplaires en 1845, 1860 en 1846. Fin de publication : 11 janvier 1850[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Catherine Lamic, « Le soleil est entré dans l'église de Livernon », Dire Lot, Mediapress, no 163,‎ , p. 28-31 (ISSN 0988-9795)
  2. Jean-Pol Weber et Luc Hiernaux, « Souvenirs historiques de Pierre Joigneaux », sur http://pagesperso-orange.fr/negrel, Frédéric Négrel (consulté le 8 décembre 2009)
  3. « Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865) - Chronologie 1840-1845 », sur http://pagesperso-orange.fr/negrel, (consulté le 8 décembre 2009)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notice sur data.bnf.fr