La P'tite Hirondelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La P'tite Hirondelle
Chanson
Langue français
Genre Chanson traditionnelle
Auteur Anonyme

La P'tite Hirondelle est une chanson française traditionnelle dont l'origine est à situer sans doute dans la France de Louis XVI. Il s'agit d'une forme rondeau dans lequel un couplet alterne avec un refrain.

Paroles[modifier | modifier le code]

Qu'est-ce qu'elle a donc fait
La p'tite hirondelle
Elle nous a volé
Trois p'tits sacs de blé
Nous la rattrap'ons
La p'tite hirondelle
Et nous lui donnerons
Trois p'tits coups d'bâton.

Passe, passe, passera, la dernière, la dernière
Passe, passe, passera, la dernière y restera.

Analyse[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui considérée comme une comptine pour les enfants qui la chantent en formant une ronde, La P'tite Hirondelle évoque en réalité un fait qui ne concerne guère la sphère enfantine. En effet, l'hirondelle dont il est question ici est le nom que l'on donnait autrefois aux soldats de l'armée française de l'Ancien Régime en raison de leur uniforme qui rappelait le plumage des hirondelles : tricorne noir, habit bleu de roi à doublure blanche, parement et collet écarlate, veste et culotte blanches.

Ainsi, la chanson ne raconte point l'histoire d'un petit volatile, à l'instar de la pie, qui se serait servi dans les réserves de blés de ceux qui chantent la chanson, mais évoque les rapines faites par les soldats dans les campagnes et promet à ces mêmes soldats peu honnêtes quelques bastonnades de vengeance.

Utilisations dans la littérature et au cinéma[modifier | modifier le code]

Cette chanson a été utilisée comme musique du film La Petite Voleuse de Claude Miller en 1988, avec Charlotte Gainsbourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • La comptine, la chanson et le jeu avec les farandoles, voir sur youtube [1]