La Nigérienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Nigérienne (fr)
Hymne national du Drapeau du Niger Niger
Paroles Maurice Albert Thiriet
Musique Robert Jacquet et Nicolas Abel François Frionnet
Adopté en 1961

La Nigérienne est l'hymne national du Niger depuis 1961, un an après la proclamation de son indépendance. Maurice Albert Thiriet est l'auteur des paroles ; Robert Jacquet et Nicolas Abel François Frionnet ont composé la musique.

Paroles en français[1][modifier | modifier le code]

Auprès du grand Niger puissant
Qui rend la nature plus belle,
Soyons fiers et reconnaissants
De notre liberté nouvelle !
Évitons les vaines querelles
Afin d'épargner notre sang,
Et que les glorieux accents
De notre race sans tutelle !
S'élèvent dans un même élan
Jusqu'à ce ciel éblouissant,
Où veille son âme éternelle
Qui fera le pays plus grand !

Debout ! Niger ! Debout !
Que notre œuvre féconde
Rajeunisse le cœur de ce vieux continent !
Et que ce chant s'entende
Aux quatre coins du monde
Comme le cri d'un peuple équitable et vaillant

Debout ! Niger ! Debout !
Sur le sol et sur l'onde,
Au son des tam-tams
Dans leur rythme grandissant,
Restons unis toujours,
Et que chacun réponde
À ce noble avenir
Qui nous dit : - En avant !

Critiques et projet de remplacement[modifier | modifier le code]

Les paroles de la Nigérienne font l'objet de nombreuses critiques au Niger, principalement les troisième et quatrième vers, Soyons fiers et reconnaissants / De notre liberté nouvelle ! qui expriment une inféodation à la France[2],[3].

Le , le Président de la République Mahamadou Issoufou annonce qu'il a décidé de modifier, voire de changer l’hymne national[4]. Un comité présidé par le premier ministre, Birgi Rafini est « chargé de réfléchir sur l'hymne actuel en lui apportant des correctifs » et « si possible trouver un nouvel hymne qui réponde au contexte actuel du Niger »[5]. Créé en 2018, il est composé de plusieurs membres du Gouvernement et d'une quinzaine « d'experts rompus dans l’écriture et la composition musicale »[6].

Pour Assoumana Malam Issa, ministre de la Renaissance culturelle, « Il faut trouver un hymne qui puisse galvaniser la population, être pour nous une sorte de cri de guerre pour toucher notre fibre patriotique »[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Nigérienne », sur Présidence de la République du Niger (consulté le 22 novembre 2019)
  2. avec AFP, « Le Niger va changer d'hymne national, 60 ans après son indépendance », sur Ouest-France.fr, (consulté le 22 novembre 2019)
  3. « Le Niger veut changer les paroles de son hymne national », sur tv5monde.com, (consulté le 29 novembre 2019)
  4. « Le Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne National du Niger a fait jeudi le point de ses travaux au Président de la République », sur Présidence de la République du Niger (consulté le 22 novembre 2019)
  5. a et b Le Point Afrique, « Pourquoi le Niger va changer d'hymne national », sur Le Point, (consulté le 22 novembre 2019)
  6. « Le Niger veut changer des paroles de son hymne national - RFI », sur RFI Afrique (consulté le 22 novembre 2019)