La Musique (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un album
Cet article est une ébauche concernant un album.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Musique.

La Musique est le huitième album studio de Dominique A sorti le .

Historique[modifier | modifier le code]

Dominique A écrit souvent ses albums en opposition à ses précédents[1] ou à ce qui se fait dans la chanson française au moment où il écrit[2].

Son précédent album, L'Horizon, étant le disque des grands espaces, du lyrisme et fortement dominé par les guitares, la chanson française voyant actuellement un renouveau du folk avec la sortie, par exemple, des albums de Piers Faccini[3], Yodelice[3], Emily Loizeau[3] ou Mélanie Pain, Dominique A décide d'orienter son travail vers les claviers et les boîtes à rythmes.

Il travaille donc chez lui sur un petit studio portatif et quand il fait écouter ses ébauches à son entourage professionnel, celui-ci l'incite à finaliser son travail seul[4]. Même si ce n'était pas son intention première, c'est donc finalement dans les mêmes conditions que son premier album, La Fossette, qu'est réalisé La Musique, à ceci près qu'en quinze ans le 4-pistes est devenu un 32-pistes numérique et que le mixage est fait par Dominique Brusson qui a toute liberté pour transformer les morceaux[2].

Le résultat est finalement musicalement très différent de La Fossette et, quant aux thèmes abordés, ils sont jugés plutôt représentatifs de tout ce qu'à pu faire Dominique A, comme un bilan : « si le blanc séparant Le Sens et Immortels[5] ne dure que le temps d'un souffle, dix-sept années s'y nichent, résumant la quête de Dominique A » dit par exemple le journaliste Philippe Brochen dans Libération[6], citant les deux chansons qui ouvrent l'album et dont est d'ailleurs particulièrement satisfait le Nantais[7].

L'édition limitée se voit agrémentée d'un second album de douze titres, La Matière, aussi ce huitième album est-il parfois considéré comme un double album (La Musique/La Matière). À l'occasion des 20 ans de carrière de l'artiste, l'album est réédité le en édition spéciale de deux CD remasterisés[8].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

No Titre Durée
1. Le Sens
2. Immortels
3. Nanortalik
4. Qui es-tu ?
5. Hasta que el cuerpo aguante
6. La Musique
7. Je suis parti avec toi
8. Le Bruit blanc de l'été
9. Des étendues
10. Les Garçons perdus
11. Hôtel Congress
12. La Fin d'un monde

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ce n'est pas tant le désir de désavouer ce que j'ai fait avant qui m'incite à emprunter des voies opposées (...) c'est que chaque disque porte en creux son contraire » écrit-il dans son essai Un bon chanteur mort, p35.
  2. a et b Voir Dominique A : l'entretien sur LesInrocks.com
  3. a, b et c Artistes dont les derniers albums ont été sélectionnés avec La Musique pour le prix Constantin 2009 (remporté par Emily Loizeau)
  4. Voir la biographie de Dominique A sur www.cinq7.com
  5. Immortels a été écrite pour Alain Bashung pour son album Bleu pétrole mais, bien que l'ayant travaillée longtemps, elle n'avait pas été retenue par le chanteur, peut-être parce que trop en rapport avec sa maladie.
  6. Dominique A : «l’ambition ne me va pas» dans Libération du 10 juin 2009
  7. Voir Dominique A, propos d'automne sur La Blogothèque.
  8. Dominique A: huit albums, autant d'histoires dans Libération du 9 janvier 2012.