La Mort d'Artemio Cruz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Mort d'Artemio Cruz (titre original en espagnol : La muerte de Artemio Cruz) est un roman de l'écrivain mexicain Carlos Fuentes publié en 1962. Dans ce livre l'auteur offre une vision panoramique de l'histoire contemporaine du Mexique telle que se la remémore un richissime homme d'affaires agonisant.

Le roman présente le patriarche Artemio Cruz, sur son lit de mort, se souvenant des étapes les plus importantes de sa vie, en particulier sa participation à la Révolution mexicaine. Il se rappelle également comment, après la Révolution, il perdit peu à peu ses idéaux, ainsi que l'amour de la seule femme qui l'ait jamais aimé, la jeune Regina. Il évoque aussi son mariage avec la fille d'un propriétaire terrien, et comment les relations avec sa famille lui permirent d'amasser une immense fortune.

Grossier, audacieux, corrompu, opportuniste, Artemio Cruz incarne les paradoxes de l'histoire récente du Mexique, son système politique, les usages de la classe moyenne et ceux des classes agrippées au pouvoir. À travers la carrière reconstituée au fil désordonné des souvenirs du moribond, ce sont toutes les contradictions de la Révolution mexicaine et de l'interminable guerre civile qui sont mises en lumière : c'est une nouvelle classe de féodaux qui s'est emparée du pouvoir politique, économique, financier et médiatique, et les idéaux initiaux ont été complètement trahis.