La Montagne Sainte-Victoire vue de Bellevue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la peinture
Cet article est une ébauche concernant la peinture.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Montagne Sainte-Victoire vue de Bellevue
Paul Cezanne La Montagne Saint Victoire Barnes.jpg
Artiste
Date
Vers 1885
Type
Technique
Dimensions (H × L)
73 × 92 cm
Localisation
Numéro d’inventaire
BF13Voir et modifier les données sur Wikidata

La Montagne Sainte-Victoire vue de Bellevue est une peinture du peintre français Paul Cézanne, créée vers 1885[1].

Description[modifier | modifier le code]

La Montagne Sainte-Victoire vue de Bellevue est une peinture à l'huile sur toile. Comme son titre l'indique, elle représente la montagne Sainte-Victoire. Au premier plan, nous voyons de la végétation vert foncé et jaune orangé avec quelques habitations ocre et des champs de céréales à gauche des habitations. Au second plan, nous apercevons des habitations au pied de la montagne ainsi que le viaduc de la vallée de l'Arc à droite du tableau. Et enfin à l'arrière-plan, nous voyons la montagne Sainte-Victoire avec des touches de verdure, de rouge et d'ocre ainsi que le ciel bleu recouvert de quelques nuages sur les côtés de la montagne. Paul Cézanne peint la Sainte-Victoire dans bon nombre de tableaux

Historique[modifier | modifier le code]

La Montagne Sainte-Victoire et le viaduc de la vallée de l'Arc (1882-1885), autre représentation du même paysage par Cézanne.

Paul Cézanne peint l'œuvre vers 1885. Cézanne est alors installé à Gardanne, près d'Aix-en-Provence. La montagne Sainte-Victoire, qui se détache du paysage environnant, est visible de sa maison. Il la représente dans près de 80 œuvres, pour moitié à l'aquarelle.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mont Sainte-Victoire (La Montagne Sainte-Victoire) », Fondation Barnes

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Dorival, Cézanne, Paris, Tisné, 1948.
  • Joachim Gasquet, Cézanne, Paris, Bernheim jeune, 1921 ; réédition Paris, Encre Marine, 2002.
  • Michel Hoog, Cézanne, « puissant et solitaire », Paris, Gallimard, coll. « Découvertes », 2011.
  • Lionello Venturi, Cézanne, son art, son œuvre, Paris, Rosenberg, 1936.
  • Ambroise Vollard, Cézanne, Paris, Vollard, 1914.
  • Ambroise Vollard, En écoutant Cézanne, Degas, Renoir, Paris, Grasset, 1938 ; réédition, Paris, Grasset, 1994.