Léon Guillou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillou.
Léon Guillou
Leon 1-300x220.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Léon Guillou est un auteur-compositeur français né le  à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) et mort le  (à 80 ans) dans la même ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de 3 enfants, Léon Guillou est un autodidacte et a appris la musique seul[réf. souhaitée].

À l'âge de 8 ans, il rentre comme petit chanteur à la maitrise de la cathédrale de Saint-Brieuc. Très vite, il aime le chant, et se met à composer ses propres œuvres, aussi bien de la musique liturgique, toujours chantée dans les églises catholique à travers le monde francophone, que des chants profanes.

En 1954, avec quelques amis de la manécanterie de la cathédrale de Saint-Brieuc, il crée un groupe : Les Amis du Rythme et de la Chanson (L'ARC). Le groupe a donné plus de 650 concerts[réf. souhaitée], tant en France qu'à l'étranger. Il a réalisé 17 disques. Le dernier gala a eu lieu le 13 février 2009.

En 1978, il prend la direction de la manécanterie de la cathédrale de Saint-Brieuc, pour la diriger dans de multiples prestations à travers l'Europe, notamment lors des congrès de la Fédération internationale des Pueri Cantores à Vienne, Rome, Maastricht et Bruxelles. Au début des années 1980, Monseigneur Kervenic lui confie le poste de maître de chapelle à la cathédrale et celui de responsable de la musique liturgique au sein de l'équipe pastorale, aboutissant à la création d'une chorale diocésaine de plus de 100 choristes.

En 1982, il réalise, avec une équipe d'amis, un spectacle : « Les grandes heures de la cathédrale », qui sera présenté trois soirs de suite dans une cathédrale comble[réf. souhaitée], à l'occasion des manifestations organisées pour célébrer le 1500e anniversaire de la fondation de Saint-Brieuc.

Léon Guillou, qui avait ouvert le magasin de musiques « Le Diapason », rue de Rohan, à Saint-Brieuc, aimait composer. Sa chanson La Mer, toujours la mer est devenue célèbre et a triomphé en de nombreux pays[réf. souhaitée][précision nécessaire].

Léon Guillou a été décoré dans l'Ordre National du Mérite (Chevalier) et dans l'Ordre de Saint-Grégoire le Grand (Chevalier)

Références[modifier | modifier le code]