Banastre Tarleton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Banastre Tarleton
Banastre Tarleton
Lieutenant colonel Banastre Tarleton, peinture de Joshua Reynolds, 1782.

Surnom Bloody Ban
Le Boucher
Naissance
Liverpool
Décès (à 78 ans)
Liverpool
Origine Britannique, Anglais
Allégeance Drapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Arme Dragon
Grade Général
Années de service 17751781
Commandement 1st King's Dragoon Guards
Conflits Guerre d'indépendance américaine
Faits d'armes Bataille de Camden
Bataille de Cowpens
Distinctions Ordre du Bain

Banastre Tarleton, né le à Liverpool (Angleterre), mort le dans la même ville, 1er baronnet, était un militaire et un homme politique britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il combattit pendant la guerre d'indépendance des États-Unis. Après la bataille de Waxhaws, il fut surnommé le « boucher » par les Patriots.

Son raid du sur Charlottesville, en Virginie, pour capturer son gouverneur Thomas Jefferson, a été partiellement déjoué par Jack Jouett, qui a fait 65 km en pleine nuit pour avertir le gouverneur de son approche.

Lors du siège de Yorktown par les français et les Insurgents américains, les britanniques sont enfermés dans la ville, sans échappatoire depuis la victoire navale française de la baie de Chesapeake, contre les britanniques. Le Général Cornwallis envoie Tarleton chercher une voie de retraite qui leur permettrait de fuir la ville et l’encerclement. Il arrive à la ferme d’Elizabeth Seawell Whiting et lui demande si elle sait où sont les hussards français du duc de Lauzun car "il n’avait pas du tout envie de serrer la main du duc". Il repart peu après. Quelques heures plus tard, les hussards français arrivent à cette même ferme puis retrouvent Tarleton et ses dragons à Gloucester Point. Les hussards ne font pas de quartier et les dragons de Tarleton sont écrasés. Ils perdent 50 hommes (tués, blessés ou capturés) pour seulement 4 à 5 français. Les exactions dont s’était rendu coupable Tarleton puis cette défaite face au duc de Lauzun ternirent pour longtemps sa réputation.

Il fut ensuite membre du Parlement britannique et général mais n'exerça plus de commandement effectif.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Le personnage du colonel William Tavington, interprété par Jason Isaacs, dans le film The Patriot : Le Chemin de la liberté (2000) de Roland Emmerich, s'inspire de Banastre Tarleton[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Fiche de Banastre sur Revolutionary War » (consulté le 25 juin 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Lieutenant-colonel Tarleton, History of the campaigns 1780 and 1781 in the Southern Provinces of North America, 1787.

Liens externes[modifier | modifier le code]