L'Ordène de chevalerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Ordène de chevalerie est un poème racontant l'emprisonnement de Hugues II de Saint-Omer (appelé également Hugues de Tibériade ou Hues de Tabarie) par Saladin après la bataille de Merdj'Oyoum le [1].

Celui-ci lui demanda une rançon de 100 000 besants d'or et de l'armer chevalier de sa main en lui expliquant les différentes phases de l'adoubement.

Hues de Tabarie accepta (hormis la collée qu'il n'osa porter sur la personne du sultan par crainte de sa garde) puis lui demanda de payer sa rançon au titre de l'aide aux quatre cas. Piqué par le raisonnement, Saladin paya la moitié de la rançon qu'il avait lui-même fixée et obligea ses gouverneurs à payer le reste.

Cette somme correspond à 10 % de la rançon de saint Louis lorsqu'il fut prisonnier ou au prix de l'île de Chypre achetée en 1192 par Guy de Lusignan[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas DELVAUX, Le sang des Saint-Omer des croisades à la quenouille, Tatinghem, 2007, p. 97
  2. Thomas DELVAUX, Le sang des Saint-Omer des croisades à la quenouille, Tatinghem, 2007, p. 274

Bibliographie[modifier | modifier le code]