Hugues II de Saint-Omer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hugues II de Saint-Omer
Titre de noblesse
Fürst
Biographie
Naissance
Décès
Entre et ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Raoul de Saint-Omer (en)
Odon de Saint-Omer (d)
William, Lord of Tiberias (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Hugues II de Saint-Omer (v. 1150 † après 1204) fut un prince titulaire de Galilée et de Tibériade de 1187 à 1204, il était fils de Gautier de Saint-Omer, prince de Galilée, et d'Echives de Bures[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

À la mort de son père, sa mère se remaria avec Raymond III, comte de Tripoli, qui devint ainsi prince de Galilée et de Tibériade. En 1187, les chevaliers du royaume de Jérusalem furent battus à Hattin et Saladin reconquit une bonne partie du royaume, et notamment la principauté de Galilée. Raymond III meurt peu après, mais Hugues II n'hérite que d'un titre.

Il est le héros de l'Ordène de chevalerie, poème racontant son emprisonnement par Saladin.

Il épousa Marguerite d'Ibelin, fille de Balian d'Ibelin et de Marie Comnène, mais n'eut pas d'enfants. En 1204, il cède ses droits à son frère Raoul, et s'installe dans l'empire latin de Constantinople[2]. Il meurt dans les années qui suivent, car sa veuve se remarie en 1210 avec Gautier III Brisebarre, seigneur de Césarée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas DELVAUX, Le sang des Saint-Omer des croisades à la quenouille, Tatinghem, 2007
  2. Chronique de Morée & Thomas DELVAUX, Le sang des Saint-Omer des croisades à la quenouille, Tatinghem, 2007

Bibliographie[modifier | modifier le code]