L'Intrépide (1690)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Intrépide.
Intrépide
Type Deuxième rang
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Quille posée [1]
Lancement
Équipage
Équipage 609 hommes (9 officiers, 600 marins)
Caractéristiques techniques
Longueur 48,72 m
Maître-bau 14,28 m
Tirant d'eau 5,9005 m
Déplacement 1 500 t
Port en lourd 850 livres françaises (416.075 kg)
Tonnage 1500 tons
Propulsion voile
Caractéristiques militaires
Armement 84 canons

L'Intrépide était un navire portant 84 canons, construit par Blaise Geslain à Rochefort en 1689-1690, et lancé en 1690. L'Intrépide finit ses derniers jours à Toulon en 1724 après 34 ans de service[2],[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Armé de 84 canons, dont 28 de 36 livres sur le pont inférieur, 26 canons de 18 livres sur le pont intermédiaire, et 26 de 8 livres sur le pont supérieur, avec 4 canons de 4 livres sur le bastingage et le gaillard arrière.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1704/08/13 Participa à la bataille de Malaga
  • 1707/07/29 Participa à la bataille de Toulon
  • 1717/06 Reclassifié comme navire non classifié
  • 1721 À la cale sèche à Toulon NNF-1715
  • 1724 Détruit

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dans Vaisseaux de ligne français de 1682 à 1780, « 2. du deuxième rang »
  2. Dictionnaire de la flotte de guerre française, Jean-Michel Roche

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Vergé-Franceschi, Dictionnaire d'Histoire maritime, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », (ISBN 2-221-08751-8)
  • Rémi Monaque, Une histoire de la marine de guerre française, Paris, éditions Perrin, , 526 p. (ISBN 978-2-262-03715-4)
  • Jean Meyer et Martine Acerra, Histoire de la marine française, Rennes, éditions Ouest-France, , 428 p. (ISBN 2-7373-1129-2)
  • Martine Acerra et André Zysberg, L'essor des marines de guerre européennes : vers 1680-1790, Paris, SEDES, coll. « Regards sur l'histoire » (no 119), , 298 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-7181-9515-0, notice BnF no FRBNF36697883)
  • Patrick Villiers, Jean-Pierre Duteil et Robert Muchembled (dir.), L'Europe, la mer et les colonies : XVIIe – XVIIIe siècle, Paris, Hachette supérieur, coll. « Carré histoire », , 255 p. (ISBN 2-01-145196-5)
  • Onésime Troude, Batailles navales de la France, t. 1, Paris, Challamel aîné, 1867-1868, 453 p. (lire en ligne)
  • Charles La Roncière, Histoire de la Marine française : La crépuscule du Grand règne, l’apogée de la Guerre de Course, t. 6, Paris, Plon, , 674 p. (lire en ligne)
  • Jean-Michel Roche, Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, t. 1, de 1671 à 1870, éditions LTP, , 530 p. (lire en ligne)
  • Alain Demerliac, La Marine de Louis XIV : nomenclature des vaisseaux du Roi-soleil de 1661 à 1715, Nice, Omega, , 292 p. (ISBN 2-906381-15-2).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]