L'Anticoncept

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un film français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

L'Anticoncept est un film lettriste de Gil Joseph Wolman qui fut projeté pour la première fois le au ciné-club Avant-Garde 52.

Thème[modifier | modifier le code]

Ce film, composé de deux images, l'une blanche et l'autre noire, est projeté sur un ballon-sonde placé devant les rideaux qui n'ont pas dévoilé la toile traditionnelle.

Constitué de courtes réflexions sur la vie, l'amour et l'art, on y entend des poésies sonores devenues célèbres et des textes syncopés faussement chantés. Le texte du film fut, à l'origine, publié dans l'unique numéro de la revue lettriste Ion en avril 1952.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Ce film, qui fait suite à Traité de bave et d'éternité d'Isidore Isou (1951) et Le film est déjà commencé ? de Maurice Lemaître (1951), influencera grandement Guy Debord, qui s'en inspire dans son film Hurlements en faveur de Sade, réalisé la même année.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]