L'Érection de la croix (Rubens)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'Érection de la croix (Rubens)
Rubens Kreuzaufrichtung1.JPG
Artiste
Date
Entre et ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Matériau
huile et bois de chêne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Dimensions (H × L)
460 × 640 et 430 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Numéro d’inventaire
10012, 947Voir et modifier les données sur Wikidata

L'Érection de la croix est un triptyque peint par l'artiste flamand Pierre Paul Rubens vers 1610-1611. Rubens a réalisé cette œuvre après avoir quitté l'Italie pour revenir en Flandre (Belgique).

Ce tableau illustre clairement l'influence sur Rubens des artistes de la Renaissance italienne et du baroque tels que Le Caravage, Le Titien et Michel-Ange. Mais cette œuvre donne surtout à Rubens le statut de véritable maître de la peinture flamande de son époque. En outre, le triptyque annonce aussi l'avènement de la période baroque.

La composition de Rubens est scindée en trois parties bien distinctes. À gauche, sont représentés un groupe de femmes, ainsi que Marie Madeleine renversée en arrière comme écrasée par la croix et tenant un enfant dans les bras. Au-dessus, se trouve saint Jean et la Vierge. Le panneau de droite laisse entrevoir l’armée romaine avec un officier à sa tête. Enfin, le panneau central révèle la tension entre la multitude d'hommes musclés essayant de soulever la croix et le poids apparemment insupportable du Christ sur la croix.

Ce tableau se trouve aujourd'hui dans la Cathédrale Notre-Dame à Anvers en Belgique, au côté d'autres œuvres de Rubens. Sous le règne de Napoléon Ier, l'empereur emmena la toile à Paris, avec un autre tableau, La Descente de Croix, et ce n'est qu'en 1815 que les deux peintures de Rubens revinrent à Anvers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]