Kwanzaa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kwanzaa
Célébration de Kwanzaa - Allumage du kinara.
Célébration de Kwanzaa - Allumage du kinara.

Observé par Afro-Américains
Signification Culturelle et ethnique
Commence
Finit
Lié à Panafricanisme

Kwanzaa (ou Kwaanza) est une fête des Afro-Américains, qui se tient pendant la semaine du au .

Origines[modifier | modifier le code]

Kwanzaa a été créé en 1966 par l'activiste afro-américain Maulana Karenga. Son but originel était de promouvoir et réaffirmer les liens entre les Noirs d’Amérique et l’Afrique, pour se démarquer des fêtes de Noël apportées par les Blancs européens[1].

Le mot « Kwanzaa » est dérivé de l'expression « matunda ya kwanza » en langues de la famille bantoue, ici le swahili, ce qui signifie « premiers fruits ». Il vient du verbe bantou, ici dans sa version luba, luluwa, lunda, songye, bemba ; anza « commencer le premier », « précéder », « faire d'abord ». Le choix d'un mot de la grande famille linguistique bantoue, partant du Sud du Nigéria, du Tchad, du Soudan et de l'Éthiopie jusqu'en Afrique du Sud, illustre son importance en tant que symbole du pan-africanisme des années soixante et sa popularité aux États-Unis.

Les préconisateurs du Kwanza s'inspirent des fêtes agricoles africaines suivant les récoltes, source des liens sociaux traditionnels africains. La fête des prémices ou des premières récoltes est répandue partout dans la zone dite bantu, les noms changent, mais l'événement est célébré partout.

Fondements[modifier | modifier le code]

Kwanzaa se base sur les sept principes fondamentaux (Nguzo Saba en swahili) :

  1. Umoja (Unité)
    « Unity that bring us together »
    (L'unité qui nous rassemble)
  2. Kujichagulia (Auto-détermination)
    « We will determinate who we are »
    (Nous déterminerons qui nous sommes)
  3. Ujima (Travail collectif et Responsabilité)
    « Working and building our union »
    (Travailler et construire notre union)
  4. Ujamaa (Coopération économique)
    « We'll spend our money wisely »
    (Nous dépenserons notre argent sagement)
  5. Nia (But)
    « We know the purpose of our life »
    (Nous connaissons le but de nos vies)
  6. Kuumba (Créativité)
    « All that we touch is more beautiful »
    (Tout ce que nous touchons est plus beau)
  7. Imani (Foi)
    « We believe that we can, we know that we can, we will any way that we can »
    (Nous croyons que nous le pouvons, nous savons que nous le pouvons, nous le ferons par tous les moyens possibles)[2]

Éléments[modifier | modifier le code]

Quelques objets associés à cette fête sont[3] :

  • La coupe de l'Unité (Kikombe cha Umoja)
  • Le bougeoir à sept branches (Kinara), chacune de ces branches représente un des sept principes fondamentaux.
  • L'épi de maïs (Muhindi)
  • Les cadeaux (Zawadi)
  • Le drapeau (Bendera)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Abdourahman Waberi, « Joyeux Kwanzaa, Monsieur Trump ! », sur lemonde.fr, (consulté le 7 janvier 2017).
  2. (en) Maulana Karenga, « Nguzo Saba. », sur The Official Kwanzaa Web Site, archivé sur Wayback Machine - web.archive.org, (consulté le 5 janvier 2021)
  3. (en) « Primary Symbols of Kwanzaa », sur www.officialkwanzaawebsite.org (consulté le 5 janvier 2021)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]