Kurt Lewy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kurt Lewy
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Partenaire professionnel
Elisabeth Treskow (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Kurt Lewy ( Essen 1898 - Fribourg - en - Brisgau 1963 [1]) était un peintre, émailleur et illustrateur. Il est une des figures emblématiques de l'abstraction géométrique en Belgique.

Composition de Kurt Lewy exposée au Musée Juif de Belgique

Biographie[modifier | modifier le code]

Kurt Lewy naît en Allemagne à Essen.

Il devient artiste et étant juif, il est destitué de ses fonctions par le régime nazi. Il se réfugie à Bruxelles, en Belgique[2].

Il sera incarcéré en France dès , dans les camps fermés de Saint-Cyprien et Gurs par les autorités belges. En 1942, il parvient à s’évader et revient à Bruxelles.

La Seconde Guerre mondiale derrière lui, il renonce à l'expressionisme allemand et se tourne plutôt vers l’abstractionisme.

Il est naturalisé belge en 1951[3].

Comme le rappelle Zahava Seewald  : « La Belgique reconnut ses talents et une grande exposition de peintures et de miniatures sur émail est organisée au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en 1952. Au lendemain de cette exposition, Kurt Lewy abandonne la figuration pour se consacrer à la peinture abstraite géométrique »[4].

Postérité[modifier | modifier le code]

Pour Bruno Benvindo, Kurt Lewy est «  un oublié de l’art belge »[4].

Léon-Louis Sosset rédige un ouvrage sur son parcours artistique, Kurt Lewy, Monographies de l'art belge en 1964.

Pour Jacques Meuris, « L’œuvre de Kurt Lewy est toute de réflexion et d’intelligence qui rappelle avec beaucoup de gravité que la peinture, pour non figurative qu’elle se soit affirmée, n’est pas nécessairement parente de la gratuité du geste, de la pensée absente.[2]»

Références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Roberts-Jones, La peinture abstraite en Belgique, 1920-1970, Crédit Communal de Belgique, (ISBN 978-2-87193-235-2, lire en ligne)
  2. a et b « Kurt Lewy – Towards Abstraction », sur from (consulté le )
  3. Encyclopédie de l'architecture & des arts en Belgique: Le décor de la maison. Les arts appliqueés. La tapisserie. La sculpture actuelle. Visages neufs, Dutilleul, (lire en ligne).
  4. a et b « Kurt Lewy, du Bauhaus à l'abstraction », sur CCLJ - Centre Communautaire Laïc Juif David Susskind, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]