Kroumen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les kroumen (pluriel de krouman) étaient une communauté d'Africains du peuple Krao initialement originaires du Libéria, employés à bord de bateaux ou comme portefaix, du XVIe au XXe siècle[1]. Par la suite, ce nom désigne toute la catégorie socio-professionnelle des marins et portefaix libériens et ivoiriens travaillant au service des colons, que ce soit au Liberia ou en Côte d'Ivoire, mais aussi au Gabon, au Cameroun, au Niger, au Congo, aux Antilles…[1].

Une partie des Ivoiriens provenait de la région de Sassandra — premier port sur les côtes du golfe de Guinée en venant d'Europe — en Côte d'Ivoire et embarquait sur les navires de commerce à Sassandra ou à Tabou pour assurer jusqu'à Kribi au Cameroun, la manutention des marchandises et plus spécialement des grumes d'okoumé, mesurant jusqu'à 20 mètres de long et pesant jusqu'à 40 tonnes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jonas Ibo, Le phénomène « kroumen » à Sassandra. La marque d'une institution séculaire.
  • Georges Tanneau, « Les kroumen », dans Souvenirs au long cours.
  • Kraen, Jusseaume, Tramp. La route de Pointe-Noire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alfred Schwartz, « Quelques repères dans l'histoire des Kroumen », Revue française d'histoire d'outre-mer, Persée, vol. 67, no 246,‎ , p. 151-155 (DOI 10.3406/outre.1980.2242, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]