Kissima Doukara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kissima Doukara
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Grades militaires
Condamné pour

Kissima Doukara, né en à Wolocoro (près de Mourdia) et mort en au bagne de Taoudeni[1] est un homme politique malien, ministre de la Défense, de l'Intérieur et de la Sécurité sous le régime du général Moussa Traoré.

Instructeur de la garnison de Kati, il participe au coup d'état de 1968 contre le président Modibo Keïta[1].

Le , Moussa Traoré fait arrêter plusieurs membres du Comité militaire de libération nationale dont Kissima Doukara, aux côtés de Karim Dembélé et Tiécoro Bagayoko.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Armée et gestion des affaires publiques du Mali (1968 – 2017) : 2 Présidents, 3 Chefs du Gouvernement, 35 ministres et 3 assimilés », Aujourd'hui-Mali,‎ (lire en ligne)