KeyForge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Richard Garfield, créateur de KeyForge, en 2014.

KeyForge est un jeu de cartes à jouer et à collectionner créé par Richard Garfield, également créateur de Magic : The Gathering, développé par la société d'édition Fantasy Flight Games. Il est sorti le et est traduit en plusieurs langues. Il est fondé sur le principe du deck unique : chaque paquet est généré par un algorithme afin d'être différent de tous les autres, à l'exception des deux decks du pack de démarrage. Chaque paquet comporte 37 cartes à jouer dont une carte d'identité propre. Les joueurs incarnent un Archonte qui doit collecter de l'aombre (æmber) pour forger trois clés.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le principe de KeyForge est de produire des decks uniques qui ne sont pas modifiables. Ainsi, contrairement à d'autres jeux comme Magic : L'Assemblée, il n'y a pas de phase de construction de decks. Ceux-ci sont directement jouables[1]'[2].

Le joueur incarne un archonte qui doit forger trois clés avant son adversaire pour gagner. Dans chaque deck, il y a des cartes rattachées à trois des neuf maisons existantes : Brobnar, Indomptés, Logos, Dis, Mars, Ombres, Sanctum, République Saurienne et Grande Novalliance. Les decks avec leur liste de cartes sont générés aléatoirement avant d'être mis à la vente. Ils comportent chacun un nom différent, 36 cartes à jouer plus une « carte d'identité », la 37e. La combinatoire et la comparaison permet de n'avoir jamais deux decks identiques. Il s'agit d'un système de « deck préconstruit randomisé »[3].

Développement[modifier | modifier le code]

Produits[modifier | modifier le code]

Le jeu a été lancé le . Il se vend sous la forme de packs de démarrage contenant deux decks non uniques (Miss « Onyx » Censorious et Radiant Argus the Supreme), deux decks uniques, ainsi que le matériel de base pour jouer : 22 jetons de dégâts et 26 d'aombre, deux cartes de chaînes, 6 clés à forger, 10 cartes de statut « sonné » et 10 cartes de statut « puissance ». Le jeu se vend aussi sous la forme decks uniques à l'unité ou en groupe, sans le matériel supplémentaire.

La première série de cartes a été nommée L'Appel des Archontes. Deux extensions supplémentaires ont paru depuis. L'Âge de l'Ascension est sortie en et se compose de 370 cartes, dont 204 nouvelles. Elle n'apporte pas de maisons en plus, mais des mécaniques de jeu comme l'alpha et l'oméga. Une carte avec le texte « Alpha » doit nécessairement être jouée en premier lors du tour du joueur, tandis qu'une carte « Oméga » doit être jouée en dernier[4].

La deuxième extension, Collision des mondes, est sortie en . Elle se compose toujours de sept maisons, sauf que cette fois les maisons Mars et Sanctum ont été exclues du set et remplacées par deux nouvelles maisons, la République Saurienne et la Grande Novalliance[5].

Univers[modifier | modifier le code]

En termes de jeu de rôle, les joueurs de KeyForge incarnent des Archontes, sorte de mages éthérés qui vivent sur la planète fictive du Creuset (Crucible). Cette planète a été fabriquée par de mystérieux Architectes qui y ramènent des ressources et des créatures provenant d'autres mondes, incapables ensuite de repartir. De ce fait, des créatures, objets et lieux appartenant à sept races et venus de sept maisons sont apparus sur le Creuset. Il s'agit des « Brobnar », « Mars », « Dis », « Ombres », « Logos », « Indomptés » et « Sanctum ». Les Archontes utilisent ces maisons pour récolter de l'aombre et forger des clés qui permettent d'ouvrir des Caveaux. Ceux-ci contiennent des secrets et des pouvoirs cachés[6].

Deux maisons ont fait leur apparition avec l'extension Collision des mondes, la République Saurienne et la Grande Novalliance.

Réception[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « KeyForge, pourquoi le jeu fait-il parler de lui », sur ludovox.fr, (consulté le 31 janvier 2019).
  2. Christian Petersen, « La genèse des jeux uniques », sur www.fantasyflightgames.fr (consulté le 31 janvier 2019).
  3. « KeyForge ambitionne de révolutionner les jeux de cartes à collectionner », sur ludovox.fr, (consulté le 31 janvier 2019).
  4. « L'Âge de l'Ascension : Un nouvel âge pour KeyForge », sur www.fantasyflightgames.fr (consulté le 14 janvier 2020).
  5. « Collision des mondes : Le nouveau set de KeyForge est annoncé ! », sur www.fantasyflightgames.fr (consulté le 14 janvier 2020).
  6. « Bienvenue dans le Creuset », sur www.fantasyflightgames.fr (consulté le 31 janvier 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]