Ken Zazpi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ken Zazpi
Description de cette image, également commentée ci-après
Ken Zazpi en concert.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre musical Rock, pop[1]
Années actives Depuis 1996
Labels Elkar Argiak[2], Gor Diskak (ancien), Oihuka (ancien)
Site officiel www.kenzazpi.com
Composition du groupe
Membres Eñaut Elorrieta
Jon Mikel Arronategi
Igor Artzanegi
Beñat Serna
Iñaki Zabaleta
Jon Fresko

Ken Zazpi[3],[4],[5],[6],[7] (signifiant en basque : « moins 7 » ou « -7 ») est un groupe de pop rock espagnol, originaire de Guernica, Biscaye, au Pays basque. Il est formé en 1996 par Jon Mikel Arronategui et Eñaut Elorrieta (son leader). Ce groupe est très populaire[8],[9]. Il est l'un des groupes basques qui de nos jours a le plus réussi : ils vendent des milliers d'exemplaires de chacun des albums qu'ils publient et rassemblent un large public dans leurs concerts[10].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé à Guernica, Biscaye, dans le Pays basque, et, dans une moindre mesure en Catalogne[11],[12], à l'automne 1996 par Jon Mikel Arronategi et Eñaut Elorrieta[13],[14],[15],[16],[17]. Tous deux étaient alors membres des autres groupes locaux, Exkixu et Lugarri. Le groupe se fait connaître avec l'album Aurtengo Gorakada, distribué par le label Gor Diskak, plus précisément grâce au morceau Bi eta bat de Ken Zazpi. Cependant, ce n’est qu’en 2000 que le projet Ken Zazpi est consolidé, avec l’arrivée de Igor Artzanegi (basse), Beñat Serna (guitare), Iñaki Zabaleta (claviers) et Jon Fresko (batterie). Avec cette formation, ils enregistrent leur première démo aux studios d'Iñaki Uoho (Platero y Tú, Extremoduro...) situés à Muxika, comptant sur la participation de José Alberto Batiz (Akelarre).

L'album, intitulé Atzo da bihar, est publié en 2001, par le label Gor Diskak. L'album connait un succès retentissant, atteignant plus de 20 000 exemplaires vendus, et fait connaître le groupe dans tout le Pays basque. La chanson Zenbat min, et la reprise de la célèbre chanson Ezer ez da betiko du groupe Lugarri, leur ouvre de nombreuses portes. L'album comprend également deux autres reprises, des groupes Pennywise (Larrun) et Muse (Irri bat). Le groupe joue en tournée pendant deux ans jusqu'à la sortie de son deuxième album studio, Bidean, en avril 2003, également par Gor Diskak. Ce nouvel album un Ken Zazpi plus puissant, sans perte de l'essence mélodique qui caractérise le groupe. Avec lui, le groupe franchit une étape importante et se voit offrir de nombreuses invitations en concert.

En 2005, ils enregistrent un album acoustique aux studios Garate d'Andoain. L'album, intitulé Gelditu denbora (Gor Diskak), leur permet d'améliorer et de travailler sur d'autres types de sons. Avec l'album, le groupe se fait connaître en Catalogne, ce qui motive Eñaut Elorrieta à chanter en catalan sur deux de leurs chansons, La Luna et Poema dels oprimits. L'album brise toutes les marques du Pays basque et apporte de nouveaux horizons au groupe, qui passe des lieux traditionnels et des places des villes basques aux théâtres Arriaga, Gayarre et Principal, ainsi qu'au Kursaal de San Sebastián.

Dans le cadre de la tournée de l'album, le groupe se produit en 2006 à l'estadio Camp Nou de Barcelone, devant 70 000 spctateurs, pendant la pause entre les équipes basque et catalane. De même, le groupe reprend la chanson Instant del temps pour l'album hommage au groupe catalan Sopa de cabra, avec des artistes de renom tels qu'Amaral, Sidonie et Bunbury.

En 2007, ils changent de label, laissant Gor Diskak derrière eux, et sortant le 29 novembre la même année l'album intitulé Argiak au label Oihuka. L'album est enregistré aux studios After Hours de Los Angeles, sous la direction de Rafa Sardina, et mélange les rythmes Brit-pop, power pop et rock, selon le groupe.

L'album est présenté en direct au Kafe Antzoki Plateruena de Durango (Biscaye), tandis que le Durangoko Euskal Liburu eta Disko Azoka (Foire basque et livre basque) se tient dans la ville de Biscaye. Plus tard, ils continuent la tournée à travers le pays basque, jouant entre autres au Teatro Arriaga de Bilbao, et à l'auditorium Kursaal à San Sebastián. La tournée se termine le 3 janvier 2009 au Teatro Victoria Eugenia de San Sebastián.

Le 28 octobre 2010 sort l'album Ortzemugak begietan, au label Elkar-Argiak. Enregistré entre le Pays basque et les États-Unis, l'album passe entre les studios d'Iñaki Uoho et Hi Gain de Haritz Harreguy.

Membres[modifier | modifier le code]

  • Jon Mikel Arronategi – guitare, voix
  • Eñaut Elorrieta – guitare, voix
  • Igor Artzanegi – basse
  • Beñat Serna – guitare
  • Iñaki Zabaleta – trikitixa, teclats
  • Jon Fresko – batterie
  • Unai Ormaetxea

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Atzo da bihar (Gor Diskak)
  • 2003 : Bidean (Gor Diskak)
  • 2005 : Gelditu denbora (Acústico, Gor Diskak)
  • 2007 : Argiak (Oihuka)
  • 2009 : Zazpi urte zuzenean (Vivent)
  • 2010 : Ortzemugak Begietan (Elkar Argiak)
  • 2012 : Ken Zazpi & Euskadiko Orkestra Sinfonikoa (Elkar Argiak)[18]
  • 2015 : Phoenicoperus (Elkar Argiak)[19]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Basque Country and Navarre: France. Spain par Stuart Butler « In musical terms, the previously undevelopped genre of pop music has emerged a strong force in the Basque Country, with Ken Zazpi being the most popular artist. »
  2. Le meilleur de Ken Zazpi sur la FNAC. « Le groupe est souvent surnommé le "U2 des Basques" en référence au célèbre groupe irlandais. »
  3. (es) Ken Zazpi presenta en directo su nuevo disco sur la revue musicale espagnole EFE EME (21-04-2016)
  4. (es) Noticias de KEN ZAZPI sur la revue musicale espagnole Mondosonoro.
  5. (es) Mikel Urdangarin: “La música tiene que volar, traspasar fronteras, ser libre” sur la revue musicale espagnole Diaro Folk.
  6. (eu) Ken Zazpi sur le portail musical basque Entzunǃ
  7. (eu) « Ken Zazpi », Badok (portail de la musique basque).
  8. « La pop classe de Ken Zazpi », Sud-Ouest,‎ (lire en ligne) « Ken Zazpi, groupe phare de la scène pop-rock d’Outre-Bidassoa ».
  9. « Saint-Jean-de-Luz : Ken zazpi en concert avec l’Orchestre symphonique d’Euskadi », Sud-Ouest,‎ (lire en ligne) « Marier Ken zazpi, un groupe de pop-rock basque ultra-populaire, au très guindé Orchestre symphonique d’Euskadi (OSE) pourrait passer pour une ineptie. »
  10. (en) The Routledge International Handbook of Intercultural Arts Research qui mentionne que « Among the most cited Basque groups' were the rockers Berri Txarrak, Ken Zazpi, Esne Beltza, Gatibu and Fito y los Fitipaldis; the songwriters Mikel Laboa and Mikel Urdangarin »
  11. (ca) « Ken Zazpi, el grup revelació del pop-rock en basc, de gira per Catalunya », Enderrock,‎ (lire en ligne)
  12. (ca) Martinez Larrea Jon, Congrés Internacional País Basc-Països Catalans: Camins de trobada, Agnès Toda i Bonet, (ISBN 978-84-693-2344-1, lire en ligne), p. La diplomàcia de la rebel·lia. Independentisme i rock al País Basc i als Països Catalans, i relacions entre les dues escenes
  13. « Saint-Jean-de-Luz : Ken zazpi en concert avec l’Orchestre symphonique d’Euskadi », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne)
  14. « Musique : Eñaut Elorrieta, leader de Ken Zazpi, est un voyageur dans l’âme », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne)
  15. (en) Pamela Burnard, Elizabeth Mackinlay et Kimberly Powell, The Routledge International Handbook of Intercultural Arts Research, Routledge, (ISBN 9781317437253, lire en ligne)
  16. (en) Ramírez de la Piscina Martínez Txema, « Lipdubs as a tool to conquer social influence. A study of four paradigmatic cases made in Quebec, USA, Catalonia and the Basque Country », sur search.proquest.com, Revista Latina de Comunicación Social, (ISSN 1138-5820, DOI 10.4185/RLCS-2013-969en, consulté le 1er mars 2018), p. 54-86.
  17. « Ken zazpi en mode solo », Sud-Ouest,‎ (lire en ligne) « Chanteur adulé du groupe de pop-rock basque Ken Zazpi, Eñaut Elorrieta, 38 ans, est l’interprète des slows les plus populaires et langoureux des fêtes de villages des deux côtés des Pyrénées. »
  18. (es) « Ken Zazpi sonará en versión sinfónica arropada por los músicos de la OSE », ELMUNDO,‎ (lire en ligne)
  19. (es) « Ken Zazpi, el resurgir de las cenizas sinfónicas », ELMUNDO,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]