Julius Richard Büchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Julius Richard Büchi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Directeur de thèse

Julius Richard Büchi, né le et mort en 1984, est un mathématicien suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Büchi effectue sa thèse de doctorat à l'École polytechnique fédérale de Zurich sous la direction de Paul Bernays et Ferdinand Gonseth. Il soutient une thèse intitulée « L'ordre partiel de Boole et l'appariement des structures[1] » en 1950. Büchi part travailler à l'université Purdue dans l'Indiana (États-Unis) peu après.

Büchi travaille dans le domaine de la calculabilité et laisse son nom à plusieurs objets :

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) J Richard Büchi et Dirk Siefkes, Finite automata, their algebras and grammars : towards a theory of formal expressions, New York, Springer-Verlag, (réimpr. 316) (ISBN 978-0-387-96905-3 et 978-3-540-96905-1, OCLC 18780506)
  • Collected Works of J. Richard Büchi, édition dirigée par Saunders Mac Lane et Dirk Siefkes, New York, Springer, 1990

Note[modifier | modifier le code]

  1. (de) Die Boole'sche Partialordnung und die Paarung von Gefügen.

Source[modifier | modifier le code]