Jules Ruff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jules Ruff
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
Nationalité
Activités

Jules Ruff (, Fegersheim (Bas-Rhin) - , Vadelaincourt (Meuse)) est un rabbin français, rabbin de Verdun, aumônier militaire israélite de la région fortifiée de Verdun, tombé au champ d'honneur pendant le bombardement de Vadelaincourt.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Jules Ruff est né le 30 octobre 1862 à Fegersheim, (Bas-Rhin)[1].

Il fait ses études rabbiniques au Séminaire israélite de France (SIF).

Rabbin de Verdun[modifier | modifier le code]

Jules Ruff devient rabbin de Verdun[2].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Jules Ruff est aumônier titulaire israélite de la région fortifié de Verdun, détaché au centre hospitalier de Vadelaincourt (Meuse).

Il meurt le 5 septembre 1917 à l'hôpital no. 12 de Vadelaincourt des suites de blessures de guerre[3],[4]. Pendant le bombardement de Vadelaincourt, il a les deux jambes emportées.

Une plaque commémorative[5] se trouve dans la synagogue du Séminaire israélite de France (SIF), dans le 5e arrondissement de Paris.

Il est enterré au cimetière israélite de Verdun.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]