Jules Ruff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jules Ruff
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
MeuseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion

Jules Ruff (, Fegersheim (Bas-Rhin) - , Vadelaincourt (Meuse)) est un rabbin français, rabbin de Verdun, aumônier militaire israélite de la région fortifiée de Verdun, tombé au champ d'honneur pendant le bombardement de Vadelaincourt.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Jules Ruff est né le 30 octobre 1862 à Fegersheim, (Bas-Rhin)[1].

Il fait ses études rabbiniques au Séminaire israélite de France (SIF).

Rabbin de Verdun[modifier | modifier le code]

Jules Ruff devient rabbin de Verdun[2].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Jules Ruff est aumônier titulaire israélite de la région fortifié de Verdun, détaché au centre hospitalier de Vadelaincourt (Meuse).

Il meurt le 5 septembre 1917 à l'hôpital no. 12 de Vadelaincourt des suites de blessures de guerre[3],[4]. Pendant le bombardement de Vadelaincourt, il a les deux jambes emportées.

Une plaque commémorative[5] se trouve dans la synagogue du Séminaire israélite de France (SIF), dans le 5e arrondissement de Paris.

Il est enterré au cimetière israélite de Verdun.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]