Juan José Mosalini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juan José Mosalini
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Juan José Mosalini est un musicien bandonéoniste argentin né en 1943 dans une famille d'artisans amateurs de musique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il s'initie dès l'enfance au bandonéon et devient professionnel à l'âge 17 ans, obtenant en 1961 le 1er prix d’un concours organisé par une station de télévision de Buenos Aires.

Jusqu'en 1976, il travaille avec les plus grands orchestres et solistes d'Argentine. Il compose, arrange, interprète, accompagne et se produit, entre autres, avec José Basso, Leopoldo Federico, Astor Piazzolla, Osvaldo Pugliese, Susana Rinaldi, Edmundo Rivero, Horacio Salgán.

Il fonde avec le bandonéoniste Daniel Binelli son premier ensemble, le quintet Guardia Nueva, qui marque profondément le tango d'avant-garde.

En 1977, il s'installe en France. Avec d'autres musiciens argentins il crée Tiempo Argentino, enregistre un album, Tango Rojo, avec entre autres, le pianiste Gustavo Beytelmann, le flûtiste Enzo Gieco et le guitariste Tomás Gubitsch.

Il crée le quartet Canyengues (avec Gustavo Beytelmann et Patrice Caratini) et sort de nombreux CD dont un disque de bandonéon solo, préfacé par Julio Cortázar qui remporte un très grand succès auprès de la critique et du public.

Il compose également des musiques de film, par exemple (Double Face et Le Quatrième Pouvoir).

Il œuvre à mieux faire connaître et à enseigner le bandonéon en France (publication d'une méthode aidée par le ministère de la Culture, réalisation d’une collection Bandonéon pour les Éditions Henry Lemoine). Il crée, en 1999, le premier cours de bandonéon en Europe au conservatoire de Gennevilliers.

Liens externes[modifier | modifier le code]