John Ridgely

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Ridgely
Naissance
Chicago, Illinois
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 58 ans)
New York, État de New York
États-Unis
Profession Acteur
Films notables Air Force

John Ridgely, né John Huntingyon Rea le à Chicago (Illinois) et mort le à New York, est un acteur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le rôle d'Eddie Mars dans Le Grand Sommeil reste la prestation la plus connue de l'acteur, qui fut abonné aux seconds rôles durant toute sa carrière. Né John Huntingyon Rea le , Ridgely passe une académie militaire avant d'intégrer l'université Stanford, à la fin des années 1920. Là, outre ses exploits sportifs, il se distingue par ses qualités d'acteur. En 1931, il gagne Hollywood où il intègre la troupe Pasadena Playhouse[1] ; il apparait dans des pièces telles que Horizon Perdu, Le Maitre de Musique, ou Les Sentiers de la Gloire. Remarqué par un agent de la Warner, il obtient son premier rôle au cinéma dans Streamline Express. Après une série de films ou son nom n'est pas crédité (dont La Ville gronde de Mervyn LeRoy, 1937), il parait enfin au générique de White Banners aux côtés de Claude Rains. Sous contrat exclusif avec la Warner, Ridgely s'impose comme un troisième couteau incontournable[1], notamment dans Je suis un criminel, Une femme dangereuse, Air Force, Arsenic et vieilles dentelles. Dans les années 1940, l'acteur promène sa silhouette dans de nombreux films noirs. Puis il rompt avec la Warner en 1950 et continue de tourner encore quatre ans[1],[2] ; puis il travailla pour un théâtre d'été[1]. Ses titres les plus mémorables sont Une place au Soleil et Sous le plus grand chapiteau du monde. Il offre sa dernière apparition à la télévision dans un soap intitulé Woman with a Past[2]. Mais, souffrant d'un maladie cardiaque chronique, l'acteur doit bientôt prendre sa retraite. Il meurt le , à l'âge de 58 ans[3]

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Biography », sur Answers (consulté le 1er mars 2011)
  2. a et b (en) John Ridgely sur l’Internet Movie Database Consulté le 01/03/2011
  3. (en) Hal Erickson, « Biography », sur All Movie (consulté le 1er mars 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]