John Babington

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
John Babington
Image dans Infobox.
Portrait de John Babington sur la couverture de son ouvrage Pyrotechnia, or a Discourse of Artificiall Fireworks (gravure de John Droeshout, 1635).
Biographie
Naissance
Activité

John Babington (également orthographié Iohannis Babington ; baptisé en 1604, fl. 1635) est un mathématicien et artilleur anglais, spécialiste de la pyrotechnie[1].

Manuel de pyrotechnie[modifier | modifier le code]

En 1635, il publie un ouvrage en in-folio initulé Pyrotechnia, or a Discourse of Artificiall Fireworks, auquel il ajoute le traité « Short Treatise of Geometrie . . . with the tables for the square root to 25,000, and the cubick root to 10,000 Latus, wherein all roots under those numbers . . . are extracted onely by ocular inspection. ». C'est le seul écrit que l'on connaisse aujourd'hui de Babington[2],[3]. Dans la préface, Babington écrit : « J'ai été pendant plusieurs années passées, et suis toujours, un des artilleurs mineurs de Sa Majesté »[4].

La première partie de l'ouvrage, qui traite de l'usage des feux d'artifice à des fins militaires et récréatives, est dédiée au « comte de Newport, Maître de l'équipement militaire de Sa Majesté »[4], à savoir le comte Mountjoy Blount[2]. Babington y explique la construction de différents types de feux d'artifice, et les méthodes d'apprêtage des feux ; le tout est accompagné de dessins explicatifs et de scènes fantaisiques[2].

La seconde partie, le traité de géométrie, concerne l'usage d'armes, et est dédié à « Sir John Heyden, lieutenant de l'équipement militaire de Sa Majesté. »[4] Des scènes de batailles militaires sont présentes à la fin de l'ouvrage[2]. La troisième partie du livre renferme les premières tables logarithmiques publiées en Angleterre[4].

La couverture de Pyrotechnia montre un portrait de Babington réalisé par le graveur anglais John Droeshout en 1635[5],[1],[3]. L'ouvrage inclut également trois strophes louant l'auteur, dont une écrite par John Bates, l'auteur de Mysteries of Nature and Art[4].

Babington a été membre de la Compagnie des producteurs de sel, où il a probablement acquis les connaissances en chimie nécessaires à l'élaboration de Pyrotechnia[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Granger 1824.
  2. a b c d et e (en) Katie Birkwood, « ‘Light the blue touchpaper …’: fireworks in 17th-century England », Collège royal de médecine (consulté le ).
  3. a et b (en) « BABINGTON, John », Sokol Books (consulté le ).
  4. a b c d et e Dictionary of National Biography
  5. (en) « John Babington », National Portrait Gallery (consulté le ).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]