Johann Walter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johann Walther et Walter.
Hibou et Crécelle, aquarelle et gouache sur papier (Cabinet des estampes et des dessins de Strasbourg)

Johann Jakob Walter[1] (1604-1677[2]) est un peintre et dessinateur strasbourgeois, qui peignit notamment des centaines de fleurs et d'oiseaux, et fut aussi un témoin de son temps, auteur d'une chronique de la vie strasbourgeoise pendant la Guerre de Trente Ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Johann Jakob Walter est né à Strasbourg le 23 janvier 1604, fils de Gérard Walter[3]. Il fut vraisemblablement formé dans l'atelier du miniaturiste Friedrich Brentel. Il quitta la ville vers 1618 et y revint en 1635. Il fut élu au Grand Conseil de la ville en 1659. Sa rencontre à Strasbourg avec le comte Jean de Nassau-Idstein fut déterminante pour sa carrière, puisque ce dernier fut l'un de ses plus importants commanditaires, avec notamment son Florilège dit de Nassau-Idstein. Deux florilèges subsistent aujourd'hui, l'un au Victoria and Albert Museum de Londres, l'autre à la Bibliothèque nationale de France.

Johann Jakob Walter était par ailleurs le grand-oncle du peintre François Walter (1755-1830).

Publications[modifier | modifier le code]

  • (la) Hoc est verae effigies selectior, et rariorum florum, fructuum, et plantarum, ... in cuiuslibet genuina magnitudine ad vivum depictae... a Johanne Walthero authore, Argentinae, Anno MDCLIII, manuscrit typographié en 1930, 20 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois Johann Walther ou Jean Walther
  2. 1677 ou 1676 selon les notices d'autorité
  3. Hans Haug, «Le Florilège de Nassau-Idstein », L'Œil, no 84, décembre 1961, p. 36-42

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Strassburg im Dreissigjährigen Kriege, Fragment aus der Strassburgischen Chronik des Malers J.J. Walther, nebst Einleitung und biographischer Notiz von Rudolf Reuss, Strasbourg, 1879, 41 p.
  • (de) Das Vogelbuch (Johann Jakob Walther) ; nach den Tafeln der Graphischen Sammlung Albertina in Wien bearbeitet von Armin Geus, Harenberg, Dortmund, 1982, 95 p. (ISBN 3-88379-308-6)
  • (en) Jenny de Gex (dir.), So many sweet flowers : a seventeenth-century florilegium / paintings by Johann Walther 1654 (préface de Gill Saunders), Pavilion, Londres, 1997, 104 p. (ISBN 1-85793-353-2)
  • Laure Beaumont-Maillet, Le 'Florilège de Nassau-Idstein' par Johann Walter, 1604-1676, Anthèse, Arcueil, 1993, 95 p. (ISBN 978-2-904420-66-5)
  • Emmanuel Bénézit et Jacques Busse, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, vol. 14, 1999 (4e éd.), p. 420 (ISBN 978-2-7000-3025-9)
  • D'après nature : chefs-d'œuvre de l'art naturaliste en Alsace de 1450 à 1800 : Schongauer, Grünewald, Baldung, Hermann, Walter... (exposition à Strasbourg, Église protestante Saint-Pierre-le-Jeune, 25 juin-2 octobre 1994), Ed. Creamuse, Ed. Andromaque, Strasbourg, 1994, 199 p.
  • François Lotz, Artistes peintres alsaciens décédés avant 1800, Kaysersberg, Ed. Printek, 1994, p. 150.
  • François Joseph Fuchs, « Johann (Jacob) Walt(h)er », notice du Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, Strasbourg, Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace, 2002, n°39 p. 4081-4082.

Ressources électroniques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :