Jeni Couzyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jeni Couzyn
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domiciles
Londres (à partir de ), Colombie-Britannique (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Université du Natal (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Jeni Couzyn (née en 1942) est une féministe poétesse et anthologiste originaire d'Afrique du Sud. Elle vit et travaille au Canada et au Royaume-Uni. Son ouvrage le plus connu s'intitule : Life by Drowning: selected Poems (1985), qui comprend une séquence précédentes A Time to Be Born (1981) qui relate sa grossesse et la naissance de sa fille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeni Couzyn est née en Afrique du Sud et a fait ses études à l'Université de Natal[1]. Elle émigre en Grande-Bretagne en 1966 et s'installe comme écrivaine indépendante[2]. Elle devient citoyenne canadienne en 1975, et l'année suivante, elle est écrivaine en résidence à l'Université de Victoria, en Colombie-Britannique. Elle partage son temps entre l'Angleterre, le Canada et l'Afrique du Sud[3].

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Le premier recueil de Jeni Couzyn s'intitule Flying (1970). Elle écrit par la suite Christmas in Africa (1975), Un Temps pour Naître (1981), Life by Drowning: Selected poems (1985)[4], et That's It (1993)[2].

A Time to be Born traite de l'accouchement "de la conception à la naissance et petite enfance"[5].

L'Oxford Companion to Twentieth-Century Literature in English remarque que la poésie de Jeni Couzyn est souvent engagée concernant les implications sociales, politiques et imaginatives de la féminité. Sa poésie a été décrite comme minimaliste. L'Oxford Companion observe que sa conception de la poésie tout particulièrement orale, donne à beaucoup de son travail de la clarté et de l'instantanéité[5].

Anthologies[modifier | modifier le code]

Jeni Couzyn publie le très influent de The Bloodaxe Book of Contemporary Women Poets (1985), considéré à cette époque comme un texte incontournable par les écoles Britanniques. Son anthologie suivante, Singing Down the Bones (1989), est destinée à un jeune public[6].

Divers[modifier | modifier le code]

Jeni Couzyn est l'autrice de deux livres pour enfants. Avec Julie Malgas, elle produit une étude sur Koos Malgas, le sculpteur qui a aidé à la création de The Owl Museum, un musée à Nieu-Bethesda, au Cap oriental, en Afrique du Sud, remarquable pour sa conception visionnaire[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jeni Couzyn », Cambridge University Press
  2. a et b (en) Jenny Stringer, « The Oxford Companion to Twentieth-Century Literature in English », sur www.oxfordreference.com, Oxford University Press
  3. (en) Gareth Cornwell, Dirk Klopper et Craig Mackenzie, The Columbia Guide to South African Literature in English Since 1945, Columbia University Press, , 288 p. (lire en ligne)
  4. Jeni Couzyn et Rosemary Sullivan, The Selected Poems of Jeni Couzyn, Exile Editions, , xi-xiii p. (ISBN 978-1550965384)
  5. a et b Renate Papke, Poems at the Edge of Differences: Mothering in New English Poetry by Women, University Of Akron Press, (ISBN 1931968810, lire en ligne)
  6. Peter Childs, The Twentieth Century in Poetry, Routledge, (ISBN 0415171016, lire en ligne)
  7. (en) Julia Malgas et Jeni Couzyn, Koos Malgas, sculptor of the Owl House, Nieu Bethesda, Firelizard, (ISBN 9780953505821)