Jega

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la musique électronique
Cet article est une ébauche concernant la musique électronique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jega
Description de cette image, également commentée ci-après

Jega - Dylan Nathan

Informations générales
Surnom Intron
Nom de naissance Dylan Nathan
Genre musical Musique électronique, IDM, ambient, electronica
Années actives 1996 à aujourd'hui
Labels Planet Mu, Skam
Site officiel jega.com

Jega, pseudonyme de Dylan Nathan, est un compositeur de musique électronique britannique originaire de Manchester.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dylan Nathan naît vers 1973 à Manchester en Angleterre[1]. Étudiant l'architecture à l'Université Kingston de Londres, il y rencontre Michael Paradinas, futur µ-Ziq, et devient son colocataire. Il se met lui aussi à composer, et apparaît à partir de 1996, sous l'alias Jega, sur quelques EPs de Skam, un label affilié à Autechre. Il signe également occasionnellement sous son vrai nom, ou encore en tant que Intron.

À cette époque, Paradinas est déjà le patron de Planet Mu, un autre label qui émane alors de Virgin Records. Lorsque Planet Mu accède à l'indépendance en 1998, sa première publication est l'EP Type Xer0 de Jega[2]. Un premier album Spectrum ne tarde pas à suivre[3], puis un second l'année suivante, Geometry. Les deux profitent d'une distribution aux États-Unis assurée par Matador. Leur successeur Variance est publié longtemps plus tard, le 20 juillet 2009, toujours chez Planet Mu. C'est un double album composé de Variance Volume 1 et 2[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Anderson, « Building Beats », Miami New Times, Village Voice Media,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « The 20 tracks that define Planet Mu, according to Mike Paradinas », sur Dummy,‎
  3. Best New Music, Jega dans le CMJ New Music Monthly, Mai 1999, page 19
  4. News sur le site officiel de Jega

Liens externes[modifier | modifier le code]