Jeffrey Smart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smart (homonymie).
Jeffrey Smart
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
MontevarchiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Distinction

Frank Jeffrey Edson Smart[1], né le à Adélaïde[1],[2],[3] et mort le à Arezzo[4], est un peintre australien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeffrey Smart étudie à la South Australian School of Art de 1937 à 1941, puis à l'Académie de Montmartre sous Fernand Léger en 1949[1]. De retour en Australie, il est critique d'art pour le quotidien The Daily Telegraph, puis crée une émission d'art à la radio, puis à la télévision, pour la Australian Broadcasting Corporation (ABC)[1]. Ses toiles, le plus souvent des scènes urbaines, à la fois réalistes et surréalistes et « empreintes de mélancolie », sont exposées en Australie et à l'Étranger à partir des années 1950. Elles apparaissent notamment à la Whitechapel Gallery à Londres, à la Tate Britain, à la Galerie d'art de Nouvelle-Galles du Sud ou encore à la Queensland Art Gallery[1].

En 1964, il quitte l'Australie et s'installe de manière permanente à Arezzo, en Italie, avec son compagnon[1]. Alors que la plupart des artistes australiens en vogue préfèrent l'art abstrait, il souhaite poursuivre son propre style « semi-surréaliste »[2]. En 1996, son autobiographie Not Quite Straight: A Memoir exprime son regard « ambivalent » sur son pays d'origine[1]. En 2001, il est nommé officier de l'ordre d'Australie, « pour services rendus aux arts visuels, notamment à travers ses représentations distinctes de panoramas urbains, et l'encouragement qu'il a offert à de jeunes artistes »[5]. À la suite de son décès en 2013, le premier ministre australien Julia Gillard salue ses représentations « de la vie contemporaine austères et sans sentimentalisme », et sa « carrière longue et remarquable qui l'a placé au devant de la scène » culturelle australienne[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) "Jeffrey Smart: a surrealist visionary", The Guardian, 21 juin 2013
  2. a et b (en) "Australian-born artist Jeffrey Smart dies in Italy aged 91", Australian Broadcasting Corporation, 21 juin 2013
  3. (en) "Smart put a new iconography in the frame", The Canberra Times, 21 juin 2013
  4. a et b (en) "Artist Jeffrey Smart dead at 91", The Australian, 21 juin 2013
  5. (en) "Jeffrey Smart", It's an Honour, gouvernement australien