Jean de Wavrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean de Wavrin, né entre 1394 et 1400, mort entre 1472 et 1475, est un homme de guerre, homme de lettres et bibliophile bourguignon.

Originaire du Nord, dans la région de Lille, Seigneur du Forestel et de Fontaines, il est le fils naturel de Robert VII de Wavrin, sire de Wavrin, de Lillers et Malanoy. Légitimé en 1437 par Philippe le Bon, collectionneur de manuscrits, en particulier de romans de chevalerie et de romans inspirés par l’Antiquité, il a participé au mouvement d'expansion de la production et de la diffusion d’œuvres littéraires à la cour de Bourgogne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au titre de sa carrière militaire, il participe aux batailles d'Azincourt en 1415, de Cravant en 1423 et de Verneuil en 1424. L'année suivante, il accompagne le duc de Bourgogne en Hollande dans la guerre contre la duchesse Jacqueline de Bavière. Il rejoint les anglais vers la fin de 1427 et entre au service du roi Henri VI en 1429. Il le restera probablement jusqu'au traité d'Arras, en septembre 1435, qui réunit les Français et les Bourguignons.

En tant qu'écrivain, il est l’auteur d’un Recueil des Croniques et Anchiennes Istories de la Grant Bretaigne, à présent nommé Engleterre, écrit sur l'idée de son neveu, Waleran de Wavrin. Une première version, écrite en 1445, couvre l'histoire de l'Angleterre depuis les origines jusqu'en 1413, à la mort du roi Henri IV. Il entreprend de poursuivre cette chronique une dizaine d'année plus tard et y ajoute un cinquième puis un sixième volume qui s'étend jusqu'à la réinstallation du roi Edouard IV en 1471.

Enfin, en tant qu'homme de lettre et bibliophile, il est à l'origine de nombreuses commandes de manuscrits, pour la plupart réalisés entre 1450 et 1470, dont plusieurs sont illustrés par le Maître de Wavrin.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Anchiennes cronicques d'Engleterre. I. (1re-5e parties : des temps fabuleux à 1444.) par Jehan de Wavrin ; choix de chapitres inédits annotés et publiés par Melle Dupont, J. Renouard (Paris), 1858 sur Gallica