Jean Zuccarelli (maire de Montpellier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Zuccarelli
Fonctions
Maire de Montpellier

(3 ans, 2 mois et 22 jours)
Prédécesseur Paul Boulet
Successeur Paul Rimbaud

(5 ans, 10 mois et 13 jours)
Prédécesseur Paul Boulet
Successeur François Delmas
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Montpellier
Date de décès
Nationalité Drapeau de la France France
Parti politique Radical socialisme

Jean Zuccarelli est un avocat et homme politique français né le à Montpellier et mort le à Montpellier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est née le à Montpellier d'une famille d'origine Corse, la famille Zuccarelli[1].

Études[modifier | modifier le code]

Il fait des études en lettre et en droit à la Faculté de droit de Montpellier. Puis en 1922, il s'inscrit au barreau et obtient le prix verrière de l'ordre de Avocats[2].

Au moment de son élection à la mairie en 1937, il est avocat à la cour d'appel et professeur d'économie politique à l'école supérieure de commerce de Montpellier[2].

Vie associative et politique[modifier | modifier le code]

Depuis 1920, Jean Zuccarelli milite pour le mouvement Radical socialisme[2]. Il est Maire de Montpellier de 1937 à 1941 sous l'étiquette Radical socialisme[3],[1]. En 1941, Jean Zuccarelli démissionne face à la dérive « réactionnaire » des institutions, c'est Paul Rimbaud, l'ancien premier président de la cour d'appel qui sera nommé par le Maréchal Pétain pour le remplacer[4]. Le , il est réélu maire face à Paul Boulet. Il sera maire jusqu'en 1959[3],[5].

Il préside également l'amicale des Corses de Montpellier qui est la plus ancienne et la plus importante association de la communauté Corse. Fondée en 1896[6].

Hommage[modifier | modifier le code]

Le pont Jean Zuccarelli à Montpellier.

Vue depuis le pont Jean Zuccarelli, du fleuve du Lez et des berges, de l'hôtel Courtyard et de la mairie de la ville de Montpellier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Jean Zuccarelli ancien maire de Montpellier », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2020)
  2. a b et c « n°16 », Bulletin historique de la ville de Montpelliier,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Les maires depuis la Révolution - Ville de Montpellier », sur www.montpellier.fr (consulté le 5 septembre 2020)
  4. « Histoire : Montpellier capitale du pétainisme », La_Gazette_de_Montpellier,‎ (lire en ligne)
  5. « [VIDEO] 1953 : de l'élection de Coty aux crues à répétitions en Languedoc », sur midilibre.fr (consulté le 6 septembre 2020)
  6. Charles Monti, « L'amicale des Corses de Montpellier a reçu Gilles Simeoni », sur Corse Net Infos - Pure player corse (consulté le 5 septembre 2020)