Jean Delmas (journaliste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Delmas
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Nationalité
Activités

Jean Delmas, né le à Segré et mort le à Paris, est un enseignant, journaliste et critique de cinéma, fondateur de la revue Jeune Cinéma dont il a assuré la direction jusqu'en 1979.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rédacteur en chef du journal Le Nord libre dans la clandestinité, il participe à la Résistance. Il milite au Parti communiste français, qu'il quitte en 1956, et contre la guerre d'Algérie[1].

Professeur d'histoire, il fonde en 1950 avec Jean Michel la Fédération française des ciné-clubs de jeunes, devenue la Fédération Jean Vigo en 1964. À la rentrée de cette même année, il crée, notamment avec sa femme Ginette Delmas-Gervais et Andrée Tournès, la revue Jeune Cinéma dont il fait une publication rigoureuse et attentive aux « nouveaux cinémas ».

À sa mort, Ginette Delmas-Gervais et Andrée Tournès, avec la revue Jeune Cinéma, ont créé le Prix Jean-Delmas, qui a eu seulement deux éditions.

Le premier Prix Jean-Delmas a été attribué en 1979 à Paco l'infaillible de Didier Haudepin et le second, en 1980, à Vacances royales de Gabriel Auer.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Delmas, une vie avec le cinéma, anthologie des textes de Jean Delmas sur le cinéma présentée par Andrée Tournès, éditions Jean-Michel Place, 1997 (ISBN 2-85893-296-4)

Note[modifier | modifier le code]

  1. Signataire, en 1960, du Manifeste des 121