Jean Christophe Collin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Collin.
Jean Christophe Collin
Image illustrative de l'article Jean Christophe Collin

Surnom dit Verdière
Naissance
Paris
Décès (à 52 ans)
Sondershausen (Drapeau de l'Allemagne Allemagne)
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de Division
Années de service 17671806
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur

Jean Christophe Collin dit Verdière, né le à Paris, mort le à Sondershausen (Allemagne), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de service[modifier | modifier le code]

Fils de Christophe Colin de Verdière, il est engagé volontaire, comme Dragon en 1767. Il devient successivement capitaine des hussards de Lauzun 1778, colonel de la cavalerie parisienne en 1789 puis général de brigade en 1795.

Il a la charge de repousser les insurgés de l'insurrection royaliste du 13 vendémiaire le 5 octobre 1795, au pont de la Concorde. Il rejoint ensuite l'armée d'Italie en 1796. Il arrête les députés insurgés du 18 Fructidor an V en 1797. Commandant la place de Paris (1797), il est nommé général de division en 1798. Il prend un commandement dans l'armée du Rhin, en France, à Paris et aux Pays-Bas, puis à la Grande Armée de 1802 à 1806. Il meurt des suites de ses blessures, quelques jours après la bataille d'Iéna le 18 octobre 1806.

Sources[modifier | modifier le code]